La langue arabe, la langue choisie par Allah

Si l’être aimé t’écrivait une lettre dans une langue étrangère, jusqu’où irais-tu pour la comprendre ? Nous avons parlé de l’auteur parfait du Coran, du message parfait qui est le Coran, du Messager notre cher Muhammad ﷺ, le messager parfait pour le Coran. J’ai envie de te dire, comment est-ce que la langue du message pourrait-être autre chose que parfaite ? Allah ﷻ a choisi de correspondre avec toi à travers ton Coran par la langue arabe. Que dirais-tu donc d’apprendre la langue arabe, celle choisie par Allah ﷻ pour te parler ?

Le verset qui a inspiré cet article

 

sourate yusuf verset 2

Traduction du verset :

« Certes Nous l’avons fait descendre en un Coran arabe, afin que vous raisonniez »

Sourate Yusuf, verset 2

Quels efforts es-tu prête à fournir pour comprendre les lettres d’Allah ﷻ ? Celui qui est l’être aimé pour nous. C’est un sujet très important que nous allons aborder ici, en tentant de dédramatiser tout ce qui est autour de la langue arabe. On entend souvent :

« C’est difficile, ce n’est pas ma langue maternelle, c’est la langue des Arabes, elle n’est pas facile à comprendre, elle est trop riche, etc. ».

Beaucoup d’idées reçues, de blocages qui n’en sont pas en réalité. Si à la fin de cet épisode, je réussis à te faire comprendre à quel point la langue arabe est magnifique, ça sera déjà une grande victoire.

Les caractéristiques de la langue utilisée dans le Coran

 

Quand je pense à la langue du Coran, je me dis qu’il fallait bien rassembler tous ses lecteurs, tous les lecteurs d’Allah ﷻ, tous Ses auditeurs, sous une même bannière : une seule langue pour fédérer l’unité qu’Allah ﷻ veut autour de Lui, de Son message.

Si l’on ne doit choisir qu’une seule langue, ça signifie qu’il ne faut pas se rater.

Elle doit être :

  • la meilleure,
  • la plus claire,
  • la plus parfaite,
  • la plus pure,
  • la plus éloquente.

Il faudrait une langue si riche que, pour la traduire, il faudrait plusieurs dictionnaires de plusieurs langues.

Le Coran, traduit en une multitude de langues

 

Nous avons accès à différentes traductions du Coran. Il est traduit dans des centaines de langues à travers le monde. Pourtant, aucune traduction n’est assez fidèle pour te faire vivre ce qu’Allah ﷻ veut que tu vives en lisant Sa parole.

En même temps, la langue arabe ce n’est pas notre langue maternelle, la plupart du temps. Ce n’est pas la langue qu’on a apprise dès notre plus jeune âge. Ce n’est pas la langue qu’on parle dans la vie de tous les jours, ou avec laquelle on réfléchit, on médite, lorsqu’on parle dans notre tête. Il faut donc un travail de coopération entre notre langue maternelle et la langue arabe.

On a d’une part la langue avec laquelle on ressent, on s’exprime, on exprime nos émotions, et d’autre part la langue choisie par Allah ﷻ, qui finalement est indispensable.

Comprendre le Coran en partant de la langue arabe

 

Si Allah ﷻ a révélé le Coran en Arabe, c’est qu’il faut partir de l’arabe pour comprendre le sens du Coran dans notre langue et non l’inverse.

L’erreur qu’on a tendance à faire, c’est de partir de notre langue de base, notre langage parlé, et ensuite aller vers la langue arabe. C’est le sens inverse qu’il faut faire : il faut comprendre que ce que l’autre me dit dans sa langue est empreint de son bagage émotionnel, ses richesses, sa culture.

Ce que moi je dis à l’autre dans ma langue, je le dis avec mes émotions, mon histoire, avec le poids de ma culture, de mon héritage. Tu vois, il y a toujours cette notion d’écouter puis de parler. Si je sais écouter attentivement, je comprendrais ce que l’autre veut me transmettre. Si l’autre aussi sait écouter attentivement, il comprendra ce que je veux lui transmettre.

Je te repose la même question : jusqu’où irais-tu pour comprendre la langue de l’être aimé ?

Combien d’entre nous ont pris la décision d’apprendre une langue nouvelle en s’installant dans un nouveau pays ? Ou en changeant de travail ? Ou encore pour correspondre avec une amie à l’autre bout du monde ? Certains d’entre nous l’ont même fait simplement par envie. Si l’on faisait la même chose avec notre grand ami, notre Coran ? Sa parole a été révélée dans une langue majestueuse. Une langue à la fois universelle, c’est la langue qu’Allah ﷻ a choisie pour l’Islam et qu’Il n’a pas choisie par hasard.

Comprendre la beauté de la langue arabe

 

Pour cela, nous allons aller dans la racine du mot qui nous sert à dire « arabe ». Est-ce que tu savais que « langue arabe » de la racine عرب – ‘arab  signifiait :

  • parler une langue claire,
  • être vif,
  • être joyeux,
  • être compréhensible.

Quand j’entends ça, personnellement, mes yeux brillent ! Est-ce que tu comprends ce que je comprends ? La langue de ton Coran, de ton ami, est par définition claire, accessible, belle, joyeuse, riche, compréhensible.

 

Comment comprendre son interlocuteur ?

 

Partir de la langue qui s’exprime

 

Pour comprendre cette notion, nous allons prendre un exemple. Je vais faire exprès d’utiliser un exemple autre que la langue arabe pour que tu puisses comprendre que c’est le même principe.

Tu parles en Français et tu rentres dans une conversation avec quelqu’un dont la langue maternelle est l’Anglais. Cette personne te parle d’une autre personne en disant :

« She is keen on teaching the beauty of Quran to her sisters. »

Cette phrase pourrait être traduite par : « elle aime enseigner la beauté du Coran à ses sœurs ».

Je me suis amusée à taper la phrase en anglais sur Google Traduction pour voir ce qu’il en ressortait. Google Traduction a donné : « elle tient à enseigner la beauté du Coran à ses sœurs ».

Tu me diras certainement que tu as saisi le sens global. En gros, cette personne aime enseigner les beautés du Coran à ses sœurs. Sauf que cette personne a utilisé un mot précis dans sa langue. Tu es donc obligée, pour saisir le sens, de partir de ce terme-là qu’elle a employé. Tu es d’accord qu’elle n’a pas dit « she likes » ou « she loves ». Elle a dit « She is keen on ». Quand on se penche sur cette expression, on voit que la traduction brute, le premier mot que l’on découvre dans le dictionnaire :

To be keen on : aimer quelque chose. Passionné, assidu, motivé, intéressé

On a donc une première définition, mais on a surtout le sens d’être passionné, assidu, etc. Globalement, ça signifie aimer faire quelque chose.

La subtilité des termes

 

Cependant, dire « cette personne aime enseigner le Coran à ses sœurs », ce n’est pas exactement ce qu’elle a voulu dire. Ce qu’elle voulait traduire, c’est « elle est motivée par le fait d’enseigner les beautés du Coran à ses sœurs ».

J’ai donc la notion de motivation, de besoin, de passion, de don de soi.

Si tu entends une personne te dire :

  • « J’aime enseigner le Coran » : il y a une notion d’envie, mais on comprend qu’elle le fait surtout pour elle-même. C’est une vision un peu plus individuelle.
  • « C’est une véritable passion pour moi d’enseigner le Coran, je suis motivée, à un point ! » : ici, il y a la notion de don de soi, la personne a besoin de transmettre à l’autre. Elle se nourrit de la transmission du Coran. Elle aime le faire, mais elle aime surtout donner et ressentir qu’elle aide l’autre.

Tu comprends la nuance ? Et ça, c’est juste de l’Anglais vers le Français !

L’importance de se faire comprendre

Exemple du Français vers l’Anglais

 

Je parle à une amie dont la langue maternelle est l’Anglais et je lui dis « je ne supporte pas qu’on me mente ».

Toi et moi, dont le français est la langue principale, on comprend très bien l’émotion, la portée, de cette phrase. Je n’ai pas dit « je n’aime pas qu’on me mente », mais « je ne SUPPORTE pas (…) ».

Une amie anglaise, qui entend ça, comprend globalement « she hates people lie to her » sauf que toi tu as employé le verbe supporter. Si elle veut vraiment comprendre ton émotion et l’importance que tu accordes au fait que l’on ne te mente pas, elle doit partir de ce que tu as dit. Elle doit faire l’effort de rechercher ce qu’il y a derrière le terme de « ne pas supporter ». J’aurais plutôt tendance à le traduire par « she can’t stand ».

La signification profonde du terme employé

 

Les deux veulent dire sensiblement la même chose. Cependant, lorsqu’on dit :

  • Qu’on « ne supporte pas », le degré est encore plus fort. Si l’on fait ça à cette personne, on peut risquer de la perdre, de perdre son amitié, son respect, son estime, etc. Il n’y a pas de pardon possible, tu n’essaierais même pas.
  • Qu’on “n’aime pas “: on peut se dire que la personne n’aime pas le mensonge, comme n’importe qui, mais si ça arrive elle peut passer à autre chose.

L’art d’écouter et de parler

 

Quand j’écoute quelqu’un, tout ce qu’elle me dit lui appartient. C’est son histoire, c’est son vécu, son besoin. Je ne peux pas l’écouter autrement que par les mots qu’elle m’a donnée. Quand ce sera mon tour de m’exprimer, moi aussi je parlerai avec mes mots. Cette notion renvoie beaucoup aux épisodes précédents où je parlais de l’art d’écouter et de l’art de parler.

Quand deux personnes échangent, il y a un effort à fournir, en écoutant et en parlant :

  • En écoutant, je fais l’effort de comprendre l’autre.
  • En parlant, je fais l’effort de parler de façon à ce que l’autre puisse me comprendre.

La langue arabe dans le Coran

 

Maintenant, si l’on reprend la ayah qui a motivé l’épisode du jour. La traduction donne :

« Certes Nous l’avons fait descendre en un Coran arabe, afin que vous raisonniez »

Sourate Yusuf, verset 2

Ça, c’est la traduction brute. Le terme عَرَبِيًّۭا `Arabiyân a été traduit par « arabe ». Mais si l’on repart de la racine que l’on a expliquée, si je devais traduit au plus près, ce qu’Allah ﷻ a voulu que je comprenne, je dirais :

« Certes nous l’avons fait descendre en un Coran clair, accessible, beau, joyeux, riche, compréhensible.»

Dire ça et dire « un Coran dans une langue arabe » est-ce la même chose ? Est-ce que tu ressens la même chose ?

Dans un cas ou dans l’autre, tu respectes cette langue, car c’est celle qu’Allah ﷻ a employée. Tu ne peux que la respecter. Mais dans une phrase, tu as une information et dans l’autre tu as l’explication. Ainsi, tu comprends pourquoi cette langue a été employée, pourquoi elle va t’aider à comprendre ta mission. Tu as énormément d’informations dans ce mot, que tu n’aurais pas eu si tu te contentais du mot « arabe ».

Ce qu’Allah ﷻ a voulu nous dire au sujet du Coran

 

Allah ﷻ a employé le qualificatif « arabe » à côté du mot « Coran ». Tu as donc plus d’informations sur ton meilleur ami, le Coran. À quoi ça te sert de savoir qu’il est révélé en arabe ce Coran ? N’est ce pas plus important de savoir que cet ami, ce Coran est clair, qu’il t’accompagne avec joie, qu’il est compréhensible, qu’il est accessible, est riche. Comprendre ça m’aide à comprendre le reste de la ayah quand Il dit :

« (…) afin que vous raisonniez »

لَّعَلَّكُمْ تَعْقِلُونَ

Quelque chose de riche, de compréhensible m’aide à raisonner, à réfléchir, à méditer. Ça a du sens pour moi, donc dans ma vie, à MA vie. Toute cette émotion, cette compréhension, je l’ai obtenue parce que j’ai fait l’effort d’aller à la rencontre d’Allah ﷻ, d’aller vers Lui lorsqu’Il me dit : قُرْءَٰنًا عَرَبِيًّۭا — Qur’anân `Arabiyân

Certes, peut-être que tu n’es pas arabophone, tu ne comprends pas toute l’étendue de la langue arabe. Soit :

  • tu es débutante,
  • tu l’apprends encore,
  • tu as beaucoup appris, mais il te reste encore des zones de floues.

C’est pour cela que je t’ai parlé d’une étroite collaboration entre la langue arabe et ta langue officielle, ta langue parlée. La traduction que tu vas avoir du Coran est primordiale. Elle va te donner un sens global. Elle va pouvoir être un lien entre les deux, comme un gros résumé.

 

Comment procéder pour comprendre le Coran ?

 

Lorsque tu as une traduction du Coran en Français, tu penses que c’est une traduction, moi je te dirais que c’est un résumé. Pour traduire le Coran, il faudrait, avec la traduction que tu as, que tu multiplies par des centaines, et des centaines de volumes pour obtenir exactement ce qu’Allah voulait dire. Comment faire alors ? Je vais te livrer une astuce, une sorte de méthodologie que tu peux employer. C’est lire, dans un premier temps, la traduction pour avoir un sens global. Quand Allah ﷻ dit :

Allah ﷻ aime ceux qui se repentent, et Il aime ceux qui se purifient

J’ai un sens global. Tu sais à peu près ce qui se dit. C’est là maintenant que la kiffance commence et opère ! Tu vas pouvoir te poser et entrer à l’intérieur.

J’ai envie de comprendre ce qu’Allah ﷻ me veut dans cette ayah. Rappelle-toi, à chaque fois que tu lis une ayah, tu dois pouvoir la traduire en action. Qu’elle parle de l’Enfer, du Paradis, des oiseaux, du ciel, je dois pouvoir faire une action ou une invocation à partir de cette ayah.

La méthodologie

 

Pour pouvoir avoir un plan d’action à partir de cette ayah, il faut que je comprenne ce qu’on me veut. Il aime ceux qui se repentent, ceux qui se purifient. Pour comprendre, je dois rentrer dans ce qu’Il me dit.

Il a employé les termes ٱلتَّوَّٰبِينَ « at tawabin » et ٱلْمُتَطَهِّرِينَ « al mutatahirin ».

  • At tawabin ٱلتَّوَّٰبِينَ vient donc du mot Tawba. Il aurait pu employer d’autres mots qui signifient aussi s’excuser.
  • Al-Mutatahhirîn ٱلْمُتَطَهِّرِينَ vient du mot Tahara, le fait de se purifier. Il n’a pas dit un autre mot comme ghusl. Il a utilisé ce mot-là. En français, si je dis “se purifier”, je pourrais dire “se laver”, “nettoyer”, “effacer”, etc., mais j’ai choisi “purifier”, car je veux ce mot-là.

Ici, c’est Allah ﷻ qui a parlé en premier et c’est à moi de faire l’effort de comprendre. Je vais donc aller chercher ce que signifie ٱلتَّوَّٰبِينَ « at tawabin » et ٱلْمُتَطَهِّرِينَ « al mutatahirin » et je vais m’ouvrir ainsi un champ, une fenêtre de richesses qu’Allah ﷻ avait gardé auprès de Lui. Ainsi, je vais rechercher, et repartir riche. Riche de compréhension, d’émotions, dans le sens où je suis motivée et j’ai envie d’agir.

Là aussi, j’ai conscience que ça demande un minimum de bagage pour pouvoir faire ça. La langue arabe est très très riche, complexe. En même temps, Allah ﷻ l’a rendue accessible.

Trouver la racine du mot

 

Je vais te livrer une autre astuce, un autre ingrédient important pour que tu puisses utiliser la méthode que je t’ai donnée. C’est le fait de savoir aller à la racine du mot pour pouvoir le comprendre.

En Arabe, tu peux décliner un mot de plusieurs façons. Finalement, le seul effort que tu auras à faire, c’est de pouvoir retrouver la racine. Un mot en arabe est toujours composé d’une racine de 3 ou 4 lettres à partir desquelles on pourra créer une multitude de mots.

Prenons l’exemple du mot كتاب kitab. Il vient de la racine ك ت ب (ka-ta-ba). Cette racine signifie grossièrement « écrire ». Avec ces trois lettres, je peux produire les mots :

  • كتاب – kitâb : livre
  • كاتب – kâtib : écrivain
  • مكتبة — maktaba : bibliothèque
  • كتابة — kitâbatoun : écriture
  • مكتوب — mektoûb : ce qui est destiné

Comme tu le vois, c’est très vaste ! Et ce qui est beau, c’est que même si tu te trouves face à un mot que tu ne comprends pas, en faisant l’effort d’aller à la racine, tu arrives toujours à te débrouiller.

Tu lis une phrase et il est écrit مكتوب — mektoub, tu ne sais pas ce que ça veut dire, mais tu identifies la racine « ka ta ba », qui signifie écrire et qui donne kitab ou encore kitâbatoun. Tu te dis alors qu’il y a dans mektoub la notion de quelque chose qui est écrit, de consigné.

Comprendre le sens

 

Ainsi, tu as donc le sens global. Tu sais que tous les mots qui sont composés avec le schème مفعول , ça signifie que c’est quelque chose avec une conséquence, à la forme passive. Le terme mektoub est donc quelque chose de destiné, d’écrit.

On ne ferait pas le lien entre la destinée et l’écriture, la destinée et un livre ou un écrivain.

Pourtant, le destin est quelque chose d’écrit, qui demeure, qui n’est pas modifiable.

Tu ne savais pas ce que voulait dire mektoub, mais avec la racine tu as retrouvé ton chemin.

Quelques lettres pour retrouver son chemin

 

Avec l’Arabe, c’est ce qu’Allah ﷻ nous offre, toujours avoir la possibilité de retrouver notre chemin, même sans avoir un vocabulaire riche. Ce qu’on connaît, on peut se débrouiller.

Plus je vais apprendre à me débrouiller, plus je vais apprendre du vocabulaire. Finalement, dans chaque champ lexical il faudrait connaître un mot.

Comme si dans chaque maison tu connaissais un seul membre, et ce membre-là va t’ouvrir la porte vers les autres membres du foyer. C’est la notion d’avoir des contacts. Je crée des contacts partout, et ceux-là vont être un lien entre moi et les autres.

Finalement, le seul effort que tu auras vraiment à faire avec la langue arabe, c’est apprendre les racines.

 

Comment retrouver la racine du mot et son schème ?

 

Quand tu as un mot, il faut non seulement connaître sa racine, mais également son schème. Est-ce un sujet, un verbe, une action, un lieu ?

 

Le schème فاعل — fâ’il

Quand je vois le terme كاتب katib, il a le même schème que فاعل — fa’il. C’est celui qui mène l’action, donc كاتب katib est un écrivain.

 

Le schème مفعلة — maf’ala

Je veux comprendre ce que veut dire مكتبة maktaba, je retourne à la racine et je vais vers le schème مفعلة  maf’ala : je sais alors que c’est un lieu. Un endroit où il y a des choses écrites, qu’on lit, où il y a des livres. C’est donc une bibliothèque.

Le schème مَفعول — maf’oul

Avec le mot mektoub, sur le schème  مَفعول maf’oul, c’est quelque chose qui est fait, qui a été fait, donc une forme passive. Je sais que c’est la destinée, que c’est quelque chose d’écrit.

 

Une spécificité de la langue arabe

 

Et le français dans tout ça ?

 

Cette méthodologie est propre à la langue arabe. En Français, en Anglais, ou dans n’importe quelle autre langue, même si elles sont riches, elles ne sont pas comme l’Arabe. La même racine étymologique qui sert à dire une multitude de mots tout en restant avec la même racine de trois lettres en arabe, c’est impossible en Français.

En Français, la racine qui te sert à dire « écrire », c’est la même qui te sert à dire « écrivain», « écriture», mais ce n’est pas la même qui te sert à dire « bibliothèque», « destinée »… Quel est le lien étymologique racine entre bibliothèque et livre ou écriture ?

Alors qu’en Arabe, avec ك ت ب « ka-ta-ba », tu te crées une famille entière ! Juste avec trois ou quatre lettres.

Une vie entière pour étudier l’arabe

 

Quand j’ai appris ça, en étant plus jeune, ça me motivait énormément, je me disais que j’allais manquer de temps, tellement il y avait de choses à découvrir. Mes parents avaient tendance à me dire qu’une vie entière ne me suffirait pas à comprendre l’étendue de la langue arabe, même 10 vies !

Mais le fait d’être au courant, d’être consciente que c’est aussi riche, ça te suffira à ne pas perdre ton temps, à occuper ton temps à ce qui est essentiel, car justement il y a tellement à voir, à faire que tu ne veux pas perdre du temps.

Ça ne signifie pas qu’il faut passer sa vie devant un dictionnaire, à écrire des tas de recherches, mais ça veut dire que lorsque je me consacre au Coran, à la langue qu’Allah ﷻ a employée pour me parler, je vais lui donner toute ma personne. Ça le mérite bien ! On est d’accord, il y a de quoi faire, il y a un gros travail à entreprendre.

Ton Coran te dit, dans diverses ayat :

Ainsi Nous avons rendu facile le Coran pour le rappel, y a-t-il donc quelqu’un pour se rappeler ?

Sourate 54 : 22

Quand Allah ﷻ dit qu’Il a rendu le Coran facile et accessible, Il parle aussi de sa langue qu’Il a choisie. Il fallait que cette langue soit accessible, parfaite, excellente, riche et éloquente. Il a choisi l’Arabe et je pense qu’aujourd’hui tu as compris pourquoi. Et tu ne cesseras de comprendre pourquoi. À partir de maintenant, lorsque tu liras les correspondances d’Allah ﷻ, tu feras l’effort d’aller vers Allah ﷻ en l’écoutant et non de ta compréhension par ta langue maternelle. Tu vas employer une écoute humble, sincère, posée, dans la langue de l’Être aimé.

Ta mission : apprendre la langue arabe

 

Finalement, ton seul job, ton gros travail, va être de rechercher activement à apprendre les bases de l’Arabe. Ici, j’ai parlé que de bases ! Et juste ces bases-là t’offrent une grande fenêtre vers Allah ﷻ. Les portes du monde te sont ouvertes avec la langue arabe.

Les instituts

Essaie de trouver une école à proximité qui dispense des cours d’Arabe. Il y a des profs particuliers, ou alors s’il n’a pas d’école à proximité, il y a beaucoup d’écoles en ligne, des instituts et plateformes en ligne comme :

Si tu en connais d’autres, n’hésite pas à les mettre en commentaire.

Un livre d’une grande aide !

 

Il y a également un ouvrage qui te sera très utile pour comprendre les mots en arabe et partir dans cette recherche : Une approche du Coran par la grammaire et le lexique, de Maurice Gloton.

Clairement, c’est la méthode qu’il emploie. L’auteur fournit toutes les déclinaisons que l’on retrouve dans le Coran, à partir d’une racine, comme ici ka-ta-ba.

C’est ainsi que tu trouveras ce que veut dire Rabb, en allant à la racine ر ب ب Ra-Ba-Ba.

Tu as une multitude de possibilités, et de quoi te faire plaisir.

Pour finir…

Crois-moi, la langue arabe est accessible. C’est la langue qu’Allah ﷻ a choisie pour te parler. Une langue parfaite, pour un message parfait, par un auteur parfait, transmis par un messager parfait. Alors je te repose la question : quels efforts es-tu prête à fournir pour comprendre les lettres qu’Allah ﷻ t’a adressées ?

Merci d’avoir pris ce temps de lecture. J’espère que cet article sur le Messager d’Allah t’aura plu. Si tu penses qu’il peut être utile à d’autres personnes, sens toi libre de partager cet article, et même de laisser un commentaire. Tu peux retrouver aussi davantage de réflexions autour du Coran sur Instagram.
Je confie à Allah ﷻ le soin de préserver ta foi, ton honneur et ton cœur. Je te laisse désormais passer un bon moment avec ton Coran en attendant le prochain article.

Salam aleykoum wa rahmatullah.

Découvre nos formations

Formations, séminaires, accompagnement ou encore masterclass… chez Coran de mon Cœur, nous vous accompagnons vers une relation de qualité avec votre Créateur à travers Sa Parole.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience utilisateur optimale. En y naviguant, vous y consentez. Pour en savoir plus, visitez notre politique de confidentialité.