L'histoire

de

Coran de mon Cœur

Le Coran est parfois là où l’on ne l’attend pas.
Et, même là où l’on ne l’attendait plus.
Le Coran est à la fois une invitation et une réception.
Il s’invite dans les cœurs de celles qui le chérissent, pour ne plus en ressortir.

الٓمٓ

Je t’invite à découvrir de quelle manière le Coran est devenu mon meilleur compagnon de vie.

Pour cela, je dois t’ouvrir les portes d’une partie de mon histoire familiale. D’ailleurs, ce récit illustre le fait qu’il suffit parfois d’une petite étincelle pour éclairer des générations. Cette petite étincelle émane de ma Maman, et les répercussions qui suivraient allaient surpasser sa première intention.

Le Coran allait s’inviter dans nos vies, celles de mes frères et sœurs, et dans ma vie également. Le Coran allait nous immerger et inonder nos cœurs.

Le cœur, l’organe dans lequel chaque pulsation est un souffle de vie et où chaque émotion se transmet sur son rythme. En ce sens, le Coran ne peut être qu’intimement lié au cœur.

Alors, tu veux savoir comment le Coran est devenu mon meilleur ami ? Pour cela, il nous faut remonter au tout début…

Qui suis-je ?

Je m’appelle Zaynab et on peut sans équivoque dire que j’ai grandi avec le Coran. Mon enfance et mon adolescence ont été bercées au rythme d’un apprentissage en famille, avec mes Parents.

Au Sénégal, il était coutume que le Coran soit une affaire d’hommes. Les femmes mémorisaient du Coran ce dont elles avaient besoin pour effectuer la prière. Ni plus ni moins. Ma Maman allait bouleverser plusieurs générations en devenant la première femme de sa lignée à mémoriser le Coran entièrement. Le tout, à l’aube de ses 50 ans.

Il va sans dire que ma Maman a toujours été une source d’inspiration dans tout mon parcours avec le Coran.

Et depuis, je ne cesse de me former auprès des savants et des pointures des sciences du Coran, car être une enseignante de Coran qualifiée, c’est avant tout savoir être une éternelle étudiante

Ils m’ont formé…

Cheikh Dr. Ayman Roshdi Suwaid – Cheikh Rehab Shaqaqi – Cheikh Farid Ouyalize – Oustadha Zohra Azgal – Oustadha Rahmata Ba – Oustadha Rahma Belhouari – Oustadha Nadia Hadari – Cheikh Said Bouhdifi…

Sans oublier mes chers Parents.

Qu’ALLAH préserve et récompense tous ces acteurs dans mon parcours avec le Coran.

5 faits sur moi

Après mon baccalauréat, j’ai fait une pause d’un an dans mes études pour aller à Château-Chinon pour apprendre ce qu’il me restait à mémoriser du Coran.

Je suis interne en médecine afin de devenir médecin généraliste inshaALLAH.

Mon surnom, c’est Zeytoun. Un joli surnom qui m’a été donné par un enfant de 4 ans, le fils du directeur de l’IESH de Château-Chinon. Il venait de mémoriser la sourate At-Tin, qui commence par « Wa Tini wa Zeytoun ». Il avait fait un lien entre cette sourate, mon prénom Zaynab, et le fait que je m’habillais souvent en vert. Depuis, ce moment, tout le monde s’était mis à m’appeler Zeytoun !

J’aime ce qui embellit le quotidien comme la créativité à travers le lettering, la couture, etc.

Le nom Coran de mon Cœur a été trouvé sur un coup de tête ! Pas besoin de longues séances de brainstorming pour trouver ce nom, il a sonné comme une évidence !

La genèse du projet

Le projet Coran de mon cœur est né lors d’une mésaventure avec la mosquée dans laquelle j’enseignais auparavant. Les responsables avaient changé et j’avais été remplacée. Je suis partie sans amertume. Tout ce qui m’importait, c’était que mes élèves aient une continuité dans leur apprentissage du Coran.

Cependant, le manque de l’enseignement n’allait pas tarder à se faire sentir. ALLAH m’avait donné cette opportunité de pouvoir mémoriser le Coran, et je n’en faisais profiter personne. J’étais une enseignante sans classe.

Il faut dire que je manquais énormément de temps pour trouver un institut où enseigner. Nous nous trouvions en confinement, je préparais le concours de l’internat de médecine et j’étais enceinte de mon 3ᵉ enfant !

Avec le recul, je m’étonne que ce projet soit né à ce moment-là, tant les conditions n’étaient pas forcément réunies.

Et pourtant, quand Allah a Ses plans…

J'ai juste ouvert un compte Instagram…

Un simple compte Instagram, comme « solution de secours » pour apaiser mon besoin de transmission. Je le voulais différent de tous les comptes de rappels habituels. Je voulais qu’il suscite la fascination et l’amour des sœurs pour le Coran et qu’il permette à chacune de placer le Coran dans son quotidien.

En une semaine,

ce sont plus de 1 000 abonnés qui ont rejoint Coran de mon Cœur

En 6 mois,

nous étions 10 000 !

« Quelques personnes t’ont fermé les portes d’une petite salle de classe de 20 personnes, pour qu’ALLAH ﷻ t’ouvre les portes du monde. »

Et, depuis…

L'équipe

Pour finir…

Pour qui s’en donne les moyens, le Coran peut s’inscrire de manière indélébile dans la vie de chacun d’entre nous. J’ai fondé Coran de mon Cœur pour répandre cette idée auprès du plus grand nombre. Avec le recul, je m’étonne que ce projet soit né à ce moment-là, tant les conditions n’étaient pas forcément réunies.

Et pourtant, quand Allah a Ses plans…

Ce que dit son
professeur

J’ai connu Zaynab en tant qu’élève, je ne peux témoigner qu’en bien d’elle, de sa religion, de son bon comportement, des qualités humaines présentes chez elle telles que la bienveillance, le souci de l’autre, de la communauté, son altruisme.

Comme élève, j’ai trouvé en Zaynab une personne sérieuse, rigoureuse, polie, ponctuelle, persévérante dans la recherche de la Science, dans son travail, appliquée quant aux devoirs demandés (correction de la lecture, apprentissage, préparation).

Puis devenue professeure, j’ai été encore plus ravie et fière, car j’ai trouvé une professeure bienveillante, aimant transmettre, se surpassant pour apporter à ses élèves le meilleur de ce qu’elle a, de ce qu’elle a reçu et constamment en quête de mieux et plus.

Lorsque j’ai pris connaissance de son projet Coran de mon cœur, du travail exceptionnel effectué, je ne pouvais que remercier le Très-Haut de m’avoir honorée en comptant parmi mes élèves cette très chère Zaynab.

J’implore le Très-Haut de nous compter parmi les gens du Qurân, de préserver notre chère sœur Zaynab et sa famille, de lui augmenter sa science et d’accepter ses efforts. C’est Lui qui entend nos demandes et les exauce.

Que les bénédictions et les saluts soient sur notre Prophète Muhammad et sa famille.

Sa sœur en Allah, Oustadha Rahmata Ba

Diplômée dans les 10 lectures du Qur’an et dans les livres d’éthique
Fondatrice de l’institut en ligne DaroulQouran

Ça, c'est nous ! 💚
Retour en haut