Le récit d’Assia, la femme de Pharaon

Temps de lecture estimé : <1 min.

Assia, cette femme merveilleuse venant d’une lignée noble de rois. Elle était digne, humble et aimante. L’Égypte toute entière l’aimait et la respectait pour ses grandes qualités. Cependant, la plus grande épreuve de sa vie a été son mariage. En effet, elle a partagé sa vie avec le plus grand tyran de la Terre : Pharaon. À travers cette épreuve, Assia va nous donner une leçon intemporelle : créer son bonheur dans le malheur. Voyons alors ensemble cette leçon, à travers le récit d’Assia dans le Coran.

Sommaire

Le verset qui mentionne Assia dans le Coran

Et la femme de Pharaon dit : « Cet enfant réjouira mon œil et le tien. Ne le tuez pas. Il pourrait nous être utile. Nous le prendrons nous pour enfant ». Et ils ne pressentaient rien.

– Al Qassas — ayah 9

Pharaon a tué et réduit en esclavage tout un peuple : les descendants de Youssouf. Ce dernier qui a pourtant sauvé l’Égypte de la disette et la famine, des siècles auparavant. Pharaon a maltraité ce peuple, il a tué des garçons au berceau et il a laissé en vie les femmes pour abuser d’elles. Pire encore, il s’est autoproclamé رَبُّكُمُ ٱلْأَعْلَىٰ Rabboukumu Al A`lá, de ses propres mots. “أَنَا۠ رَبُّكُمُ ٱلْأَعْلَىٰ”, alors qu’il n’avait rien d’un critère d’un Rabb. Un Rabb a de l’autorité, il protège, il prend soin, il élève. Pharaon n’avait rien de tout cela.

La relation entre Assia et Pharaon

Pharaon infligeait beaucoup de mauvais traitements à sa femme, alors même que nous savons qu’il l’aimait.

Elle qui était si noble… Peut-on éprouver autre chose que de la tristesse et de la compassion pour notre Assia ? Dans Pharaon, il n’y avait que de la noirceur. Il n’y avait qu’une seule bonne chose dans sa maison, une lumière : Assia. Mais elle, quelle lumière allait pouvoir lui réchauffer le cœur ?

Tu sais, avec Allah ﷻ, tout n’est qu’équilibre. Rien n’est déséquilibré. Alors s’il était impossible pour Assia de trouver un équilibre dans son mariage, Allah ﷻ s’est fait un devoir de lui offrir cet équilibre autrement.

Assia et Moussa

Un jour, alors qu’elle se promenait tout près de son palais, elle aperçut un panier flotter au-dessus de l’eau du Nil.

Elle ouvre ce panier et y trouve un petit bébé qui venait sûrement de naître. Elle le prend, l’étreint et lui donne un nom, Moussa, car il a été sauvé des eaux du Nil. À l’instant même, elle décide d’en faire dans son cœur, son bébé.

Mais il fallait bien convaincre ce fameux Pharaon, ce grand tyran. Comment allait-elle faire pour le garder ?

Elle est passée par les sentiments, en sollicitant peut-être une once d’émotions qui devait y avoir dans son époux. Elle lui dit :

“Il réjouira mon œil et le tien”

Regarde cette tournure de phrase. Elle aurait pu dire “il réjouira notre œil” ou “il réjouira notre cœur”. Mais elle ne s’inclut pas avec lui. Par cette tournure de phrase, elle se sépare de Pharaon. Si physiquement, c’est son épouse, émotionnellement elle n’est pas avec lui.

Elle sépare son bonheur qu’elle s’apprête à vivre à travers Moussa, de son mari.

Elle a perçu que Moussa avait une lumière en lui, une sorte de quiétude. Elle a bien vu qu’il était spécial. Surtout, elle l’a aimé dès qu’elle l’a vu.

Moussa a bénéficié de deux mamans. Celle qui l’a enfanté, allaité, aimé et s’est occupée de lui, et celle qui l’a accueilli dans son palais, sous le même toit que celui qui allait être son ennemi plus tard.

Sous son toit, Assia a fait de Moussa un prince. Elle l’a éduqué avec tous les codes de la haute société, tout en suivant la religion de Moussa, qu’elle ne savait pourtant pas être cette religion.

Pharaon et Moussa

Plus tard, Pharaon a été prévenu qu’il se pourrait que Moussa soit un des fils des Banu Israil, qui aurait survécu. Mais Allah ﷻ a fait que Pharaon s’était attaché lui-même aussi à Moussa et ne l’a pas tué.

Il ne savait pas qu’il laissait grandir dans son palais, celui qui allait le renverser, des années plus tard. C’est pour cela qu’Allah ﷻ dit, à la fin de la ayah, en parlant de Pharaon et de ses gardes :

“Et ils ne pressentaient rien”

La leçon du récit d’Assia dans le Coran

Assia nous a fait cadeau d’une merveilleuse leçon. Elle a su transformer son malheur, on ne peut pas le qualifier autrement.

En effet, à sa place, beaucoup auraient sombré dans une grande dépression. Son propre époux est celui qui :

  • tyrannise son pays,
  • tue des personnes,
  • abuse d’autres personnes,
  • réduit son peuple en esclavage.

Elle ne cautionnait pas du tout cela et pourtant elle devait vivre avec lui. Qui sait comment étaient ses journées et ses nuits.

À sa place, certaines n’auraient même pas imaginé continuer à vivre dans ces conditions.

Assia, dans sa peine, a saisi tout de suite le cadeau qu’Allah ﷻ lui a envoyé. Elle ne s’est pas laissée emporter par cette tristesse, cette dépression. En tout cas, pas assez pour laisser passer cette opportunité.

Elle a su créer du bonheur dans son malheur.

La croyance d’Assia, qui la mena à la mort

Elle savait qu’il y avait un seul Rabb, ainsi, elle n’était pas idolâtre. Elle croyait secrètement en Allah ﷻ, en se cachant de son époux. D’ailleurs, il lui a fait payer plus tard quand il a su qu’elle croyait en Allah ﷻ. En effet, il la tortura jusqu’à la mort.

Quand la mort s’est approchée sous la torture, Assia a fait une invocation :

Ya Allah, construis-moi une maison au Paradis

Puis, sous la vision qu’Allah ﷻ lui a donné de cette maison, elle s’est mise à sourire.

Avant de te laisser…

Dans son invocation, Assia n’avait demandé ni château, ni palais, ni richesse. Elle a juste demandé une maison, une vraie maison. Elle qui ne manquait de rien. Elle était la première dame du pays, la plus riche, mariée à l’homme le plus riche. Celui qui dirigeait la plus grande puissance de toute la Terre. Il ne lui manquait rien. Pourtant, elle ne se sentait pas chez elle.

Si cet article sur la leçon à tirer du récit d’Assia dans le Coran t’a plu, n’hésite pas à me le faire savoir, en commentaire ou sur Instagram. En attendant les prochains articles sur les grandes femmes de ce monde, je te laisse consulter le blog.

Partager cet article :
S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

[…] cet article sur cette leçon de Zakariya et Maryam dans le Coran t’a plu, tu trouveras dans le récit d’Assya une source d’inspiration incroyable. Et n’hésite pas à retrouver Coran de Mon Coeur […]

[…] ⇒ En savoir plus sur le récit d’Assiya dans le Coran. […]

Articles similaires

Quiz gratuit

Découvre ton profil d'apprentissage et des conseils pour mémoriser le Coran

Par ce test, tu en apprendras davantage sur ton profil d’apprentissage, le style que tu préfères utiliser pour recueillir et utiliser les idées et les informations.

Coche les réponses qui correspondent au mieux à tes habitudes et tes préférences. À la fin, découvre tes résultats et les conseils associés.

Retour en haut