femme musulmane en deuil d'un enfant

Ce que nous enseigne le Prophète ﷺ sur le deuil d’un enfant

Temps de lecture estimé : 8 min.

Aujourd’hui, nous allons parler d’une histoire qui concerne le Prophète ﷺ et une histoire qui te concerne peut-être : le deuil d’un enfant. En effet, tu le sais peut-être déjà, mais le Prophète ﷺ a perdu tous ses fils. Ils sont tous décédés en bas-âge. Et alors que l’épreuve était grande pour lui, les Quraysh n’avaient aucune retenue pour chercher à l’humilier davantage. Seulement, dans cette épreuve, le Prophète ﷺ va nous révéler de grands enseignements pour nous aider à traverser un deuil périnatal, ou le deuil d’un enfant déjà plus grand. Ces enseignements, je souhaitais te les livrer aujourd’hui. Bien plus qu’un espoir à nourrir, une promesse qui émane de notre Rabb.

Sommaire

Les versets qui ont inspiré cet épisode

Sourate Al Kawthar a été révélée à La Mecque, dans des circonstances plutôt tristes. Le Prophète ﷺ venait de perdre encore un autre de ses garçons.

Cela a suscité de la moquerie de la part de dignitaires de Quraysh, dont son oncle Abu Lahab. Ces personnes se sont réjouies et se sont moquées du Prophète ﷺ, du fait qu’il avait perdu tous ses fils. Ils pensaient que le message de l’Islam ne survivrait pas, faute d’héritier. Ces gens-là n’avaient pas compris le principe de la prophétie. La prophétie ne s’hérite pas de père en fils, même si cela est arrivé.

Bien sûr, nous savons qu’ils ont eu tort de penser que le message de l’islam allait s’arrêter. Le fils du Prophète ﷺ avait environ 18 mois au moment de son décès. Le compagnon ‘Amr rapporte que le Prophète ﷺ, a dit, au moment du décès :

“Ibrahim est mon fils et il est mort alors qu’il tétait encore. Il a deux nourrices qui terminent son allaitement au Paradis.”

A ce moment-là, le Messager d’Allah ﷺ est triste, en deuil, mais il a plein d’espoir. Plutôt que de s’apitoyer sur son sort, il a préféré penser au bon traitement accordé à son fils au même moment au Paradis.

Ce message d’espoir, vient également appuyer la dernière ayah de Sourate Al Kawthar, quand Allah ﷻ dit :

إِنَّ شَانِئَكَ هُوَ الْأَبْتَرُ

Celui qui te hait, c’est lui qui va être abtar.

Que signifie Abtar ?

C’est un terme que les Arabes utilisaient pour désigner quelqu’un qui n’a pas de fils. On considérait que c’était le fils qui assurait la pérennité de l’héritage, du nom et de la prospérité. Lorsqu’un homme n’avait pas de fils, ou qu’il l’avait perdu, on le désignait ainsi. « Abtar » évoque l’image d’un animal dont la queue a été coupée. Cela signifie également « être oublié ».

À chaque fois que le Prophète ﷺ entrait dans une assemblée, quelqu’un disait : « Voilà al abtar qui arrive. » Cette remarque était très insultante et humiliante. Le Prophète ﷺ en était attristé, mais Allah ﷻ lui dit :

« Celui-là, c’est lui qui est al abtar

Aujourd’hui, les mécréants comme lui ne sont évoqués que pour parler de leurs méfaits. Pour le Prophète ﷺ, Allah ﷻ a accordé al kawthar, l’abondance, une grande communauté, qu’il verra défiler derrière lui le Jour du Jugement. La prospérité et l’abondance seront pour sa communauté.

Cet homme en particulier, c’est lui qui est oublié de l’histoire. Aujourd’hui, personne ne parle de lui.

Pour l’anecdote, j’ai plutôt une bonne mémoire pour les noms des compagnons, dans ma vie quotidienne, etc. Je me rappelle facilement des détails. Mais soubhanAllah, il n’y a rien à faire, il m’est impossible de mémoriser le nom de cet homme qui insultait le Prophète ﷺ. Je vois son nom passer dans les livres de Sirah, mais je l’oublie instantanément.

Qui souhaites-tu retrouver au Paradis en premier ?

Récemment, j’ai posé cette question sur Instagram.
J’ai eu beaucoup de réponses comme :

  • mes parents
  • mes enfants
  • mon époux / mon épouse
  • le Prophète ﷺ, etc.

La réponse qui revenait la plus fréquemment, c’était les enfants.

On m’a également posé la question en retour. Je réservais la réponse pour cet épisode.

Le Prophète ﷺ

La première personne que je voudrais voir au paradis, c’est le Prophète Muhammad ﷺ. Mais c’est un vœu qui va être exaucé pour tout le monde car le Jugement ne va pas commencer tant que le Prophète ﷺ ne demandera pas à Allahﷻ de commencer. Tout le monde va s’impatienter, va être fatigué, aura chaud, et certains baigneront dans leur propre sueur. Ce sera très éprouvant. Imaginez, l’Humanité toute entière sera rassemblée !

Ils iront voir chaque Prophète, et chacun renverra vers un autre, jusqu’à ce que l’on arrive à Muhammad ﷺ, et c’est lui qui répondra :

“Elle est pour moi”

Et il demandera à Allah ﷻ de commencer le Jugement. Puis, c’est lui qui nous escortera au Paradis.

Les enfants

Mes enfants sont les seuls êtres qui ont partagé le même corps que moi pendant près de 9 mois. C’est une connexion inexplicable. Pour cette raison, ce sont mes enfants que j’aimerais voir en premier. Mais avant même de les voir, il y a quelqu’un de spécial que je souhaiterais aller voir.

Ibrahim عليه السلام

Cette personne, c’est notre père et Prophète Ibrahim عليه السلام. Pourquoi ?

Tout simplement parce que depuis des années, il garde pour moi un enfant que je n’ai jamais eu le plaisir d’avoir à mes côtés. Un enfant qu’Allah ﷻ aimait tellement qu’Il l’a récupéré avant qu’il n’ait eu le temps de commettre un quelconque acte dans ce monde ici-bas. Il a pris cet enfant et l’a confié à Ibrahim عليه السلام.

Il y a un hadith du Prophète ﷺ qui dit :

Les enfants des musulmans sont sur une montagne au Paradis. Ibrahim et son épouse Sarah s’occupent d’eux jusqu’à ce qu’ils les rendent à leurs parents le Jour de la Résurrection.

Hadith authentifié par Cheikh Albani

Je me dis qu’avant de retrouver mes trois enfants actuels, j’aurai d’abord à récupérer cet autre enfant. Celui qui est retourné à son Créateur avant même que je puisse faire sa connaissance.

Quelle mère termine sa journée de travail, rentre chez elle, prie, mange, se brosse les dents, et va dormir sans aller chercher son enfant chez la nounou ?

De la même manière, avant de retrouver quiconque au Paradis, avant de m’y asseoir et de profiter de quoi que ce soit, il me faudra faire un arrêt chez notre père Ibrahim عليه السلام. Ainsi, je pourrai récupérer mon enfant et le remercier en personne, lui et son épouse, pour s’être si bien occupés de cet enfant à ma place.

Si toi aussi tu fais le deuil d’un enfant

Voilà une raison supplémentaire pour ne rien lâcher dans tes efforts ici-bas, si toi aussi tu as perdu un enfant :

  • in utéro,
  • mort-né,
  • de quelques mois,
  • en bas-âge comme le Prophète ﷺ,
  • un peu plus grand.

Quelqu’un qui a un enfant qui l’a devancé au Paradis, un enfant qui attend ses parents pour profiter du Paradis, quelqu’un comme ça ne peut pas être abtar, sans prospérité, oublié, sans espoir.

De surcroît, cette personne ne peut pas faire autre chose qu’adorer Allah ﷻ, faire son maximum pour œuvrer dans le bien, dans ce monde. Pour te donner encore plus d’espoir, il y a un beau hadith rapporté par Mou’adh ibn Jabal selon lequel le Prophète ﷺ a dit :

Par Celui qui tient mon âme entre Ses mains, il ne fait aucun doute que le foetus mort-né fera entrer sa mère au Paradis par le cordon ombilical, si elle l’accepte*.

* C’est à dire, si elle patiente dans cette épreuve en espérant la récompense divine

C’est donc très important d’accepter que ce choix qu’Allah ﷻ a fait comporte forcément un bien derrière.

Allah ﷻ ne t’a pas repris un être cher dans ce monde pour te faire de la peine. Au contraire, peut-être voulait-Il tellement assurer ta place auPparadis qu’Il a envoyé ce petit être t’attendre là-bas. Il a veillé à ce que ce petit être conserve cette fitra, cette nature qu’ont tous les enfants, celle de chercher à tout prix la présence de ses parents.

Un enfant, même tout petit, a besoin de ses parents. Ainsi, Allah ﷻ a créé cette attache et Il l’a laissée intacte. Il vous a séparés dans le temps et l’espace, mais Il ne vous a pas séparés dans le lien.

Aujourd’hui, si l’on te donnait le choix entre :

  • Garder cet enfant auprès de toi, sans savoir finalement comment il va grandir, quelle personne il va devenir, quel sera son sort à la fin.
  • Le laisser à Ibrahim عليه السلام, le meilleur gardien d’enfants, dans la meilleure garderie qu’on puisse imaginer, et le retrouver là-bas, au paradis, qui t’attend à la porte, en refusant d’y entrer sans toi.

Que choisis-tu ?

Personnellement, mon choix est vite fait.

Nourrir l’espoir des retrouvailles

Pour préserver mon cœur de la tristesse lorsque je pense à ce petit être qui a partagé ma vie, je préfère cultiver le doux rêve de le retrouver.

Souvent, je ferme les yeux et j’imagine cet enfant qui m’attend, prêt à me sauter dans les bras et à me tirer par la main pour entrer au Paradis avec lui. Je préfère imaginer les discussions que j’aurai avec Ibrahim عليه السلام lorsque je viendrai le chercher, et qu’il me racontera toutes les activités qu’ils auront faites. J’ai hâte de connaître les moindres détails ! Entendre Ibrahim عليه السلام me partager tout cela sera un immense plaisir.

Nous savons, d’après une autre version du hadith, qu’Ibrahim عليه السلام veille sur eux et organise des cercles de lecture du Coran. J’ai envie de savoir ce qui s’est dit, car leurs cercles de lecture et de compréhension du Coran doivent être cent fois plus riches que les nôtres !

J’ai envie qu’il m’explique comment se sont passés :

  • ses premiers pas,
  • sa croissance,
  • les progrès…

J’ai envie de l’entendre me dire :

Zaynab, tout s’est bien passé, le voici, vous pouvez y aller maintenant.

Allah ﷻ m’a confié ce petit être dans mon ventre, à un moment donné. Puis, Il me l’a repris, avant même qu’il voie le jour. C’est pour cette raison que j’ai le luxe de penser à ces futurs moments. Il me l’a repris pour que j’aie un laissez-passer dans l’au-delà.

La leçon à retenir

La leçon que je veux que tu emportes avec toi, c’est de cultiver et nourrir constamment l’espoir de retrouver un jour les personnes que tu as perdues.

Nourris l’objectif de les retrouver au Paradis, tout spécialement, parmi les êtres qui t’ont quittées, tes enfants, s’il y en a.

Comment peux-tu espérer les retrouver un jour si tu ne vas pas au Paradis ? Alors, comment atteindre le Paradis si tu n’as pas travaillé ta route vers celui-ci, si tu n’œuvres pas et que tu n’as pas cela comme objectif ?

À toi qui fait le deuil d’un enfant, pense au Prophète ﷺ lui-même en train de penser à son fils qu’il aimait tant. Des hadiths nous rapportent qu’il pleurait en enterrant son fils. Il a dit :

Inna lillah wa inna ilayhi raaji’uun

إِنَّا لِلَّٰهِ وَإِنَّا إِلَيْهِ رَاجِعُونَ

Tout en rajoutant derrière qu’il était triste, mais qu’il pensait à ses nourrices qui vont terminer son allaitement.

Même à ce moment-là, il veut le meilleur pour son enfant.

Il est décédé avant d’avoir terminé sa période d’allaitement, celle qui est recommandée dans le Coran, de 2 ans. C’est un père qui pense à l’allaitement de son enfant au paradis.

Sache que si Allah ﷻ te l’a repris, c’est parce qu’Il te voulait du bien plus tard. Si tu pouvais voir les résultats que cela te donnera, crois-moi, si c’était à refaire, c’est toi-même qui prendrais cet enfant par la main et le confierait à Allah ﷻ, en disant :

“Ya Allah, je te le confie, et je le confie à Ibrahim, à son épouse Sarah, dans le meilleur des endroits. Attendez-moi, je vais retrouver ma voie vers le Paradis aussi inshaAllah, et nous nous retrouverons”.

J’espère que cet article sur le deuil d’un enfant a pu te donner de l’espoir. Tout au long de ta vie, cultive cet espoir. Je demande à Allah ﷻ qu’Il vous réunisse au Paradis, avec tous ceux que tu aimes, spécialement tes enfants.

Qu’Allah nous réunisse avec tous ceux que nous aimons.

illustration pour un épisode de podcast sur le deuil périnatal dans l'islam
visuel pour une épingle Pinterest sur le deuil d'un enfant
Partager cet article :
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Articles similaires

Quiz gratuit

Découvre ton profil d'apprentissage et des conseils pour mémoriser le Coran

Par ce test, tu en apprendras davantage sur ton profil d’apprentissage, le style que tu préfères utiliser pour recueillir et utiliser les idées et les informations.

Coche les réponses qui correspondent au mieux à tes habitudes et tes préférences. À la fin, découvre tes résultats et les conseils associés.

Retour en haut