pelerins en tawaf

Comment bien vivre sa ‘omra ?

Temps de lecture estimé : <1 min.

S’il y a bien un voyage que j’estime être le grand voyage de la vie dans cette vie ici-bas, c’est le voyage vers Allah ﷻ c’est-à-dire le pèlerinage : le hajj et la omra. Mais si les invitations sont distribuées par Allah ﷻ, bien vivre ce voyage est un choix. Alors aujourd’hui, la question que je nous pose c’est : comment bien vivre son pèlerinage ? Et pour y répondre, je reçois un invité, et pas n’importe qui. En effet, il s’agit de mon jeune frère Amine. Pour parler de ce sujet au mieux, je voulais l’intervention d’un expert dans le domaine !

Sommaire

Les versets qui ont inspiré l’épisode du jour

Et fais aux gens une annonce pour le Hajj. Ils viendront vers toi, à pied, et aussi sur toute monture, venant de tout chemin éloigné,
pour témoigner de bienfaits pour eux, et pour rappeler le nom de Dieu aux jours connus sur ce qu’Il leur a attribué comme bête de troupeau. Mangez-en et nourrissez le malheureux et le pauvre.

Sourate al Hajj versets 27 et 28

Les présentations avec Amine, cofondateur de l’agence Medin Voyages

Je suis Amine, cofondateur de l’agence Medin Voyages. Je suis le deuxième d’une fratrie de 5 enfants. Je suis enseignant de Coran depuis plus de 10 ans et imam dans une mosquée. J’ai étudié un peu plus de 5 ans à l’Université Islamique de Médine, où j’ai obtenu un diplôme dans le domaine du droit islamique. Depuis quelques années, j’organise des omras.

Zaynab : C’est un beau parcours mashaAllah. Ici, ce qu’on va mettre en lumière, c’est ton activité en tant que directeur d’agence, guide pour la omra. J’aimerais bien que tu nous expliques qu’est-ce qui t’a poussé à fonder Medin Voyages et pourquoi avoir choisi ce nom ?

Amine : C’est le résultat d’une suite logique. J’ai toujours aimé la ville de Médine et j’ai toujours aspiré à étudier là-bas lorsque j’étais plus jeune. C’était mon souhait le plus cher à l’époque. Lorsque Allah ﷻ m’a donné le bienfait de pouvoir intégrer l’université islamique de Médine, qui était mon rêve, j’ai concrétisé un des plus grands objectifs de ma vie.

C’est un des plus grands bienfaits qui m’est arrivé dans ma vie. Je remercierai toujours Allah ﷻ pour cela, et je ne serai d’ailleurs jamais assez reconnaissant. Al HamdouliLah, j’ai pu étudier plusieurs années à Médine, dans la ville du Prophète ﷺ.

C’est une ville dans laquelle on ressent la sérénité, l’apaisement. On y trouve aussi beaucoup de savants, d’étudiants en sciences religieuses. C’est un cadre qui me plaisait beaucoup et dans lequel je me sentais épanoui.

À mon retour de Médine, après avoir été diplômé, j’ai tout d’abord fondé l’institut en ligne Medin Academy pour l’apprentissage du Coran. Par la suite, j’ai eu l’idée de fonder également l’agence Medin Voyages, qui était la suite logique de mon parcours.

Ainsi, je pouvais partager cet amour de Médine, afin de pouvoir guider les gens pendant leur omra et leur visite de la ville. C’est l’activité qui me correspond le plus et c’est une chose que je maîtrise, car je connais bien les lieux.

Zaynab : MashaAllah, c’est très beau d’entendre la genèse de tout ça. Pour t’avoir accompagné la dernière fois que tu es parti, je peux dire que tu le fais très bien. TabarakAllah. Je demande à Allah ﷻ que tu le fasses encore mieux, toi et toute l’équipe.

Bien vivre sa ‘omra, c’est le sujet de cet épisode, pour lequel je t’ai demandé de te joindre à moi. On va évoquer beaucoup de points.

Avant, j’aimerais expliquer pourquoi on a choisi cette ayah comme ayah qui a motivé l’épisode du jour. D’ailleurs, cette fois-ci c’est toi qui l’as choisie. Tu as encore plus de connaissances que moi dans les sciences coraniques, c’est pourquoi j’avais pleine confiance en toi.

Tu peux nous dire pourquoi tu as choisi celle-là ?

L’appel d’Ibrahim

Amine : Je trouve qu’elle est très pertinente et elle aborde bien le sujet de la omra et du hajj. Elle marque le début de l’histoire du hajj et nous met dans le contexte. Avant même cette ayah, Allah ﷻ a parlé à Son Prophète Ibrahim (as). Il lui a donné un ordre : construire la Kaaba avec son fils Ismaïl.

Après avoir construit la Kaaba, Allah ﷻ lui a donné un deuxième ordre. C’est là qu’on retrouve la contextualisation de ce verset dans le sujet du jour, à savoir qu’Allah ﷻ a demandé à Ibrahim de faire un appel : appeler les gens, le monde entier, à faire le pèlerinage.

Nous verrons dans le détail le sens de ce verset tout au long de cet épisode.

Zaynab : pour ma part, ces ayat-là me provoquent quelque chose de spécial à chaque fois que je les lis. On ressent la profondeur de l’appel. On a vraiment l’impression d’être appelé, de là où l’on est. C’est ce qui fait, pour ma part, qu’à chaque fois que Dhul Hijja commence, je me sens transportée. J’ai l’impression d’être dans les lieux saints.

L’invitation

Pour comprendre comment bien vivre sa omra, je ne pouvais pas passer à côté d’une métaphore, que j’apprécie beaucoup, celle de l’invitation d’Allah ﷻ. Celui qui va visiter ces maisons d’Allah ﷻ, à Mekka et à Médine, est considéré comme l’invité d’Allah ﷻ. Il y a un hadith qui en parle très bien :

Le Prophète ﷺ a dit : Ceux qui font le hajj et la omra sont les invités d’Alalh. Il les a invités, et ils ont répondu. Ils lui ont demandé, et Il leur a donné.

Hadith rapporté par Al Bazar et authentifié par Sheikh Albani

Ce hadith est magnifique et illustre parfaitement cette notion d’invitation. On sait pourquoi on est les invités d’Allah ﷻ. On sait que la personne qui est invitée répond, et l’on a aussi le bienfait de l’invitation.

Du coup, on va parler de ce sujet avec cette même métaphore employée par le Prophète ﷺ lui-même, donc on n’invente rien.

Un invité n’est pas invité seulement au moment où il est chez son hôte. L’invitation est venue avant. L’invité s’est préparé, puis il est chez son hôte et enfin il rentre chez lui. Il y a alors les effets de l’invitation.

Que signifie “être l’invité d’Allah”, avant même d’arriver sur place ?

Cette réponse on va la trouver dans l’histoire d’Ibrahim, avec la construction de la Kaaba.

La naissance de Mekka

Tout commence à Mekka, qui à l’époque est une terre aride, dans laquelle il n’y a aucune population. Allah ﷻ va ordonner à Ibrahim (as) de laisser sa femme Hajar et son fils Ismaïl dans ce désert. Celui-ci va obéir à cet ordre. Ensuite, on connait l’histoire, dans laquelle Allah ﷻ va faire jaillir de l’eau de Zam-Zam pour que Hajar et son fils Ismaïl puissent s’abreuver.

De là, va naître une nation dans laquelle va grandir Ismaïl (as). Plusieurs années après, Ibrahim revient voir sa femme et son fils.

La construction de la Kaaba

Allah ﷻ va alors donner un ordre, à Ibrahim et à son fils Ismaïl. Il va leur ordonner de construire la Kaaba dans cette vallée.

Cette Kaaba allait devenir le lieu de pèlerinage de tous les hommes, en particulier des musulmans. Après avoir répondu à l’ordre d’Allah ﷻ et avoir construit la Kaaba, Ibrahim va recevoir un nouvel ordre, qui va être le précurseur de l’histoire du hajj et de la ‘omra.

Cet ordre on le retrouve dans le verset du jour :

وَأَذِّن فِى ٱلنَّاسِ بِٱلْحَجِّ يَأْتُوكَ رِجَالًا وَعَلَىٰ كُلِّ ضَامِرٍ يَأْتِينَ مِن كُلِّ فَجٍّ عَمِيقٍ

Sens approximatif :

Et fais aux gens une annonce pour le hajj. Ils viendront vers toi à pied, et aussi sur toutes montures, venant de tous chemins éloignés.

Après avoir préparé la venue des gens, Allah ﷻ donne l’ordre à son Prophète ﷺ de les appeler.

Ibrahim s’étonne de cet ordre-là, car il ne sait pas comment sa voix allait être transmise aux gens. En effet, il se trouve dans un désert ! Et là, l’ordre c’est d’appeler tout le monde au pèlerinage.

Allah ﷻ va lui dire, dans le sens :

« Fais l’appel, fais la cause, et c’est Moi qui vais transmettre ».

Ainsi, Ibrahim va faire l’appel pour le hajj. Allah ﷻ va faire porter la voix d’Ibrahim vers tous les horizons. À tel point que les gens très éloignés de Mekka vont entendre l’appel d’Ibrahim et se rendre sur place pour accomplir le pèlerinage.

C’est une invitation d’Allah ﷻ. Elle est représentée dans l’ordre qu’Allah ﷻ a donné à Ibrahim d’appeler les gens. Allah ﷻ invite Ses serviteurs, les pèlerins, à venir L’adorer dans Sa maison.

Zaynab : Donc si l’on reprend l’idée de l’invitation, pour le commun des mortels, c’est comme si l’on recevait un courrier nous disant :

« Vous êtes invités à accomplir la omra ou le hajj ».

Amine : Exactement, sauf qu’ici il s’agit d’une invitation émanant du Seigneur des mondes. Là, on mesure l’ampleur de cette invitation et l’importance qu’elle a pour nous.

Comment recevoir cette invitation et y répondre ?

Tout simplement en se préparant à ce grand voyage. C’est le voyage d’une vie. Le voyage dans lequel on va aller rencontrer notre Seigneur, afin de l’adorer exclusivement, afin de rechercher son pardon.

On va se préparer, tout comme on se prépare quand on est invités chez quelqu’un :

  • on met ses plus beaux habits,
  • on se parfume,
  • on se fait beau..

La préparation spirituelle

On va renouveler notre intention, on va se rappeler que l’on voyage dans le but d’aller vers une terre sacrée. Ce n’est pas un voyage anodin, touristique. C’est un voyage religieux, dans lequel on va aller adorer Allah ﷻ. On est alors le plus sincère possible.

On étudie les rites du pèlerinage, afin d’être prêt à l’accomplir de la meilleure des manières.

La préparation logistique

On doit choisir la compagnie aérienne et l’agence avec laquelle on part, afin de rester concentré sur notre objectif principal : l’accomplissement des rites et des adorations. Ainsi, on peut partir sereinement, sans se soucier de toute la logistique.

Zaynab : Effectivement, c’est l’avantage de l’agence. Le simple fait de devoir faire le visa, comment se déroule la ‘omra, etc.

C’est notamment ce qui est bien avec Medin Voyages. Vous avez une formation avant le départ. Sur place, il y a un accompagnement réel. Il n’y a donc pas à se soucier de toute une partie de l’organisation, du choix de l’hôtel ou des visites à faire. Même quelqu’un qui n’y connait rien sera donc bien accompagné. Il ne sera pas livré à lui-même.

Amine : Exactement, le rôle de Medin Voyages, au-delà d’accompagner les pèlerins, c’est de préparer en amont les invités d’Allah ﷻ, afin qu’ils puissent répondre de la meilleure des manières à leur invitation.

Ainsi, on organise une réunion sur zoom dans laquelle on donne plusieurs informations pour que chacun puisse bien se préparer et être dans de bonnes conditions :

  • la préparation physique,
  • la préparation spirituelle et mentale.

Afin que le pèlerin puisse être concentré du début à la fin, nous nous occupons de toutes les démarches administratives :

  • visa,
  • billets d’avion,
  • hôtels,
  • transports sur place, etc.

Medin Voyages fournit même une liste avec ce qu’il faut prendre dans la valise.

Aussi, on offre un accompagnement avant le départ pour l’objectif principal : les rites.

On va commencer à préparer les pèlerins sur l’accomplissement des rites en leur donnant quelques informations sur le déroulement de la omra.

Zaynab : J’en profite pour faire une belle dédicace à toute l’équipe qui travaille avec toi. Il y a différents acteurs qui permettent de gérer ici à Paris, et là-bas, sur place. Les pèlerins ne manquent de rien en termes d’accompagnement.

Amine : Il faut savoir que Medin Voyages ne se résume pas qu’à ma personne. Il y a toute une équipe qui travaille avec moi. On a des guides sur place qui accompagnent les pèlerins et qui interviennent dans différentes activités : les visites, les cours, etc.

On a une équipe ici en France qui supervise les pèlerins dans les inscriptions et dans les démarches administratives jusqu’au départ.

Toute l’équipe est très engagée pour que les pèlerins se sentent bien dans leur voyage.

Un hôte d’exception

Zaynab : Alors en effet, comme tu l’as dit, ce n’est pas n’importe qui qui nous invite. C’est Rabb-ul al ‘alamin, le Seigneur des mondes. Tu n’as pas envie de la refuser !

Quand on est invités, on peut se dire que l’on n’est pas obligé. Mais quand elle vient d’Allah ﷻ, ça suppose déjà que tu as envie de venir.

Cependant, avant qu’Allah nous invite, il y a des conditions. Je le précisais dans la lettre du vendredi : comment se faire inviter par Allah  ﷻ ?

Il y a des personnes qui ont les moyens physiques ou matériels, et peut-être qu’une bonne partie de leur vie ils ne vont pas y aller. Certains disent même « je n’y ai jamais pensé ».

Ainsi, le simple fait de penser à ça nous amène à :

  • le souhaiter très fort,
  • Lui demander,
  • rentrer dans la liste d’Allah de ceux qui ont envie de venir.

Mais beaucoup ne sont pas dans cette liste car :

  • ils n’en ont pas l’intérêt,
  • ils n’ont pas envie,
  • ils n’y ont pas pensé.

C’est donc très important de motiver les gens autour de nous à y aller ! Tu n’as pas idée de la bonne action que tu insuffles quand tu dis aux gens autour de toi « va à la omra » !

Doit-on attendre d’être légitimes pour y aller ?

Certains se sentent illégitimes, car ils ressentent le poids de leurs péchés. Cependant, c’est justement parce qu’ils sont dans cette condition qu’ils doivent y aller.

Amine : Effectivement, il faut avoir à l’esprit que lorsqu’on va accomplir le hajj ou la omra, on est un invité d’Allah ﷻ, on a répondu à cette invitation.

Pour y répondre, il faut avoir entendu cette annonce d’Allah ﷻ, et que Ibrahim a faite aux gens. Il faut aussi avoir la capacité physique et financière.

Combien de personnes aujourd’hui ont ces deux capacités, mais ne sont pas allées accomplir le pèlerinage ? Combien sont morts avant de pouvoir y aller ?

C’est Allah ﷻ qui guide les gens vers le hajj et la omra. C’est Allah ﷻ qui fait qu’on répond à son invitation. C’est pour cela que je dis aux pèlerins lorsqu’on arrive, que si l’on est là ce n’est ni par nos moyens, ni par notre capacité, ni nos efforts. C’est simplement parce que Allah ﷻ nous a donné le bienfait d’être venus ici.

Si c’est Allah ﷻ qui nous a permis de venir ici, il faut le garder à l’esprit. Si l’on répond à l’appel d’Allah ﷻ, c’est parce qu’Il nous a permis d’y répondre et nous a guidés vers cela.

Pour pouvoir accomplir la omra, il faut invoquer Allah ﷻ, Lui demander. En effet, celui qui invoque Allah ﷻ sincèrement, Allah ﷻ lui répondra et lui donnera ce qu’il veut.

Pour résumer, on peut dire que pour aller à la omra, il faut donc :

  • avoir la capacité physique,
  • avoir la capacité financière,
  • invoquer Allah,
  • avoir l’envie d’y aller,
  • penser à y aller.
kaaba

La personne qui pense à faire la ‘omra, qui a la conviction qu’elle doit faire le hajj et la omra, mais qui n’a pas la capacité physique et/ou financière, cette personne-là est excusée auprès d’Allah. Elle est même récompensée de son intention, de son envie.

C’est donc très important de ne pas prendre pour acquis le fait d’avoir la capacité physique et financière, de s’autosatisfaire. Il faut se dire que tout bienfait que l’on a provient d’Allah.

Zaynab : Il y a une chose que j’aime dire, quand tu veux obtenir une chose :

« dream it, duaa it, do it »

C’est la règle des 3 D :

  • dream it : le vouloir, le rêver
  • douaa it : soumettre à Allah ton idée
  • do it : faire les causes

Quand quelqu’un t’envoie une invitation et que tu arrives sur le lieu de l’invitation, ça ne te passerait pas par la tête de te dire :

« C’est parce que j’ai de l’argent qu’il m’a invité ! »

Non, ça n’a rien à voir avec tes biens. Cette personne t’invite parce que :

  • Elle sait que tu apprécies passer du temps avec elle,
  • Elle apprécie tes qualités morales,
  • Vous avez quelque chose à accomplir ensemble.

De cette même manière, pour Allah ﷻ , encore plus. C’est Lui qui t’a créé et t’a donné tout ce que tu possèdes, alors ce que tu as ne l’intéresse pas.

Le lieu de l’invitation

La bonne intention, c’est aussi une manière de montrer la reconnaissance envers Allah ﷻ.

Allah ﷻ n’a pas besoin de tes cadeaux, mais tu ne viens pas les mains vides non plus :

  • Tu as choisi les bons compagnons.
  • Tu as pris le bon accompagnement.
  • Tu as ramené ce qu’il te faut pour rester concentré, pour ne pas perdre du temps.
  • Tu as réfléchi en termes d’efficacité.

Tout ça, c’est ce que tu amènes.

On pense souvent que c’est la personne qui invite qui déploie toute l’énergie. Mais la personne qui est invitée aussi y met du sien. Quand elle arrive, elle montre à l’invitée qu’elle s’est préparée depuis l’invitation jusqu’à ce moment. Elle n’a pas attendu la dernière minute. Elle répond et fait honneur à l’invitation.

Quand tu arrives chez quelqu’un, il y a des règles :

  • tu salues,
  • tu enlèves tes chaussures,
  • tu donnes ton cadeau,
  • tu t’installes là où l’on t’invite à le faire,
  • tu ne parles pas de sujets qui ne te regardent pas ou qui fâchent,
  • tu ne dévisages pas les gens, etc.

Ce serait un manque de respect pour l’hôte. C’est une question de bienséance à garder en tête pour comprendre le comportement à adopter lorsqu’on arrive dans ce qu’Allah ﷻ considère comme étant Sa Maison sacrée.

L’hôte aussi a préparé ta venue, il n’est pas resté sans rien faire.

Même ce que tu penses avoir choisi (l’agence, etc.), c’est Allah ﷻ qui les a choisis pour toi. il s’est occupé de toi avant que tu arrives. Une fois que tu es sur place, l’hôte est content, car il voit que tu as préparé la venue. Le simple fait d’être bien habillé ou d’avoir un cadeau, il se dit que tu as pris l’invitation au sérieux.

L’invité aussi voit que l’invitation a été prise au sérieux :

  • des plats ont été préparés,
  • la maison est rangée et propre,
  • les membres de la maison ne se disputent pas le temps de l’invitation

C’est un temps de qualité. Ce qui est beau, c’est de sentir qu’on était attendu.

thé entre amies

Que signifie « être l’invité d’Allah » quand on se trouve sur les lieux saints ?

Amine : Lorsqu’on arrive sur place, il y a des règles à respecter. Tout en étant naturels :

  • On ne va pas se comporter comme si on était chez nous.
  • On adapte notre attitude et notre comportement.
  • On fait attention à ce que l’on va dire et ce que l’on va faire.

Être reconnaissant

La première des choses, lorsqu’on arrive chez l’invité, donc quand on est sur les terres sacrées, c’est d’être reconnaissant. On remercie notre hôte. On fait preuve de gratitude envers Allah ﷻ.

En effet, tout, jusqu’à l’intention que l’on a mise, est un bienfait d’Allah ﷻ. Si ce n’était pas Lui qui nous avait guidés, alors on ne serait pas guidés, comme il est dit dans le Coran :

ٱلْحَمْدُ لِلَّهِ ٱلَّذِى هَدَىٰنَا لِهَٰذَا وَمَا كُنَّا لِنَهْتَدِىَ لَوْلَآ أَنْ هَدَىٰنَا ٱللَّهُ
Louange à Allah qui nous a guidés vers cela, et si ce n’était pas lui on ne serait jamais guidés vers cela.

Sourate Al Araf – Verset 43

Ça revient au fait que tout ce qu’on a fait avant comme préparation, on ne l’a pas fait par nos efforts, mais par la grâce d’Allah ﷻ. On fait ainsi preuve de reconnaissance.

Quand on remercie Allah ﷻ, on le fait par la langue et le cœur. On dit al hamdouliLah, louanges à Allah ﷻ.

Cette reconnaissance se traduit par les actes d’adorations également. On montre à Allah ﷻ qu’on est reconnaissant, et ceci en multipliant les bonnes œuvres. À Médine et à Mekka, on est entourés de bienfaits. Dans les terres sacrées, il y a parmi les bienfaits le fait qu’une bonne action est plus méritoire qu’une bonne action effectuée ailleurs.

On a aussi plusieurs mérites comme :

  • le fait de prier dans la mosquée du Prophète ﷺ (et donc meilleure que 1000 prières),
  • le fait de prier une prière à la mosquée de Quba, qui est équivalente en termes de récompense à une ‘omra.
  • le fait de prier souvent la prière al janaza, car lorsqu’on est là-bas, quasiment après chaque prière on a une prière mortuaire à effectuer.

Ce sont des récompenses gratuites, des cadeaux qu’Allah ﷻ nous fait. On a plusieurs moyens de profiter dans ces terres sacrées, et de faire preuve de reconnaissance, et plus on en fera et mieux ce sera pour nous.

mosquée de medine

Respecter la sacralité des terres

Médine et Mekka sont des terres sacrées.

Par exemple, à Mekka, il est interdit de chasser, d’arracher des feuilles des arbres, etc. Il faut respecter cette sacralité.

Zaynab : Ce qui est bien c’est qu’en préparation des pèlerins, et même sur place, tu le rappelles. On sait ainsi comment profiter de chaque ville sacrée.

Profiter de l’invitation

Amine : On va profiter de cette invitation, des bonnes choses qu’on va nous présenter. Comme lorsqu’on est invités chez un ami, on nous présente de bons plats, et on en profite. Là, on vous invite vers un bienfait et des récompenses infinies.

Par exemple, le fait de prier dans la mosquée sacrée à Mekka équivaut à 100 000 prières. Quel grand bienfait !

Lorsqu’on est invité, il faut profiter pleinement de cette invitation :

  • Rester concentré,
  • Profiter du temps pour multiplier les adorations, les prières dans les mosquées sacrées,
  • Profiter de la présence à Mekka pour faire le hajj ou la omra,
  • Faire des adorations qui ne peuvent être faites que dans ces lieux-là.
priere en groupe

Lorsqu’on accomplit la ‘omra ou le hajj, on ne peut le faire nulle part ailleurs. Ainsi, on s’applique, on le fait conformément à la sunna du Prophète ﷺ. On espère la récompense d’Allah ﷻ, Sa satisfaction et espérer revenir avec les plus grandes récompenses.

Zaynab : Tu as bien insisté dessus : le fait de profiter. Est-ce que ça nous passerait par la tête de passer une heure sur son téléphone si on reste 4 heures chez notre hôte ? C’est irrespectueux, en plus tu auras tout le loisir de rester sur ton téléphone chez toi. Ce temps, ce sont des discussions en moins. Là, c’est pareil !

Quand on pense à 100 000 prières comme récompense d’une prière à Mekka, et plus de 1000 prières pour Médine, sur 10 jours de voyage, on a vraiment envie d’en profiter !

Ça serait dur de revenir de ce voyage en se disant qu’on a loupé ne serait-ce qu’une prière parce qu’on était sur notre téléphone, ou que l’on bavardait au restaurant, etc. Louper une récompense si grande pour quelque chose qui pouvait attendre !

لَئِن شَكَرْتُمْ لَأَزِيدَنَّكُمْ

Si vous êtes reconnaissants, très certainement J’augmenterai [Mes bienfaits] pour vous.

Sourate Ibrahim – Verset 7

C’est l’occasion de profiter des bienfaits d’Allah ﷻ, de toutes les récompenses et les miséricordes qu’il y a, sans perdre le temps dans les futilités. En effet, on ne sait pas si l’on aura l’occasion de revenir.

Le lieu idéal pour demander pardon

Au-delà de la reconnaissance, c’est aussi le lieu pour demander pardon à Allah ﷻ. D’ailleurs, il y a un hadith du Prophète ﷺ qui dit :

« Une ‘Umra efface les péchés commis dans l’intervalle la séparant de la précédente. »

Rapporté dans Bukhari et Mouslim.

Cette invitation est belle, car si l’on réfléchit dans le sens où l’hôte est Allah ﷻ : on a un hôte qui nous invite chez lui, alors qu’Il sait pertinemment qu’on a fait plein de mauvaises choses dans notre vie, et au quotidien.

D’ailleurs dans un hadith, le Prophète ﷺ a dit :

كل بني آدم خطاء وخير الخطائين التوابون

Tous les fils d’Adam sont fautifs et les meilleurs des fautifs sont ceux qui se repentent

Rapporté par Ibn Maja et authentifié par cheikh Albani

Allah ﷻ, avec tout ça, nous invite quand même. Il a envie de nous voir. Après avoir fait preuve de شكر shukr et de حمد hamd, la chose qui doit parsemer tout notre voyage, c’est de demander pardon et ne pas s’arrêter.

Amine : Exactement, et c’est là qu’on voit la différence entre l’invitation d’Allah ﷻ et les invitations qu’on peut se faire entre nous. Les invitations que l’on se fait vont être bénéfiques pour l’hôte et pour l’invité : par exemple le renforcement du lien d’amitié ou familial.

Allah ﷻ, Lui, n’a pas besoin de cette invitation, ni que l’on y réponde. Il n’a pas besoin de nos efforts ou de nos actes d’adoration. Cela n’augmente en rien Sa royauté, tout comme elle n’est pas diminuée si l’on ne répond pas à Son invitation.

En réalité, ici c’est l’invité qui a tout à y gagner, qui doit le plus en profiter.

Lorsqu’on repense à l’histoire et qu’on répond à cette invitation, on dit :

« Labbayk Allahumma labbayk »

Me voici Allah, répondant à Ton appel.

On répond à l’appel d’aller accomplir ces rites et vouer à Allah ﷻ une adoration sans rien Lui associer. C’est pourquoi dans cette formule, la talbiyya, on dit aussi :

« Lâ sharika lak »

Tu n’as point d’associé.

On vient revivifier notre foi et notre tahwid, et rechercher le pardon d’Allah ﷻ.

Le pèlerinage est donc un des moyens les plus efficaces pour voir ses péchés expiés.

Aussi, c’est très important, lorsqu’on répond à cette invitation, de savoir qu’on le fait pour demander pardon à Allah ﷻ, et d’essayer d’en ressortir meilleur.

Zaynab : Dans le pardon, il y a une source de récompense et de cadeaux. Je ne peux pas m’empêcher de penser à notre Prophète Nuh,qui dit à son peuple :

فَقُلْتُ ٱسْتَغْفِرُوا۟ رَبَّكُمْ إِنَّهُۥ كَانَ غَفَّارًۭا
يُرْسِلِ ٱلسَّمَآءَ عَلَيْكُم مِّدْرَارًۭا

J’ai donc dit : « Implorez le pardon de votre Seigneur, car Il est grand Pardonneur,
pour qu’Il vous envoie du ciel, des pluies abondantes (…)

Sourate Nuh – versets 10 et 11

Quand on demande pardon à un être humain, déjà on s’estime heureux qu’il nous l’accorde, on a du mal à demander quelque chose derrière. Ça ne nous viendrait même pas à l’esprit. J’en parle d’ailleurs dans cet épisode.

Allah ﷻ te pardonne, mais en plus Il te donne des bienfaits derrière :

  • matériels,
  • physiques,
  • familiaux,
  • spirituels.

Rien qu’en demandant pardon, on a l’impression d’être un invité, où que tu te trouves dans le monde, même chez toi. Ça serait vraiment dommage d’avoir l’occasion de faire tout ça, de profiter des bienfaits des lieux sacrés, et de ne pas demander pardon, dans le lieu où il faut parler à Allah ﷻ solennellement.

Amine : D’ailleurs, on retrouve cette notion de pardon dans plusieurs adorations. Par exemple, le fait de dire « astaghfirullah » 3 fois après chaque prière pour les manquements que l’on a pu avoir pendant notre prière.

Pourquoi demander pardon après chaque adoration ?

Il se peut qu’on ait eu des manquements dans l’accomplissement de l’adoration, des moments d’absence. Pour expier cela, on demande pardon à Allah ﷻ.

On le retrouve également dans le Coran dans la sourate النصر – Al Nasr, une des dernières sourates révélées au Prophète ﷺ, donc à la fin de sa vie, et qui va être même un signe qu’il a atteint le terme de sa vie, lorsque Allah ﷻ dit :

إِذَا جَآءَ نَصْرُ ٱللَّهِ وَٱلْفَتْحُ

Lorsque vient le secours d’Allah ainsi que la victoire, (lorsque les musulmans ont conquis Mekka)

وَرَأَيْتَ ٱلنَّاسَ يَدْخُلُونَ فِى دِينِ ٱللَّهِ أَفْوَاجًۭا

et que tu vois les gens entrer en foule dans la religion d’Allah,

Ensuite, Allah ﷻ donne un ordre à son Prophète ﷺ :

فَسَبِّحْ بِحَمْدِ رَبِّكَ وَٱسْتَغْفِرْهُ ۚ إِنَّهُۥ كَانَ تَوَّابًۢا

Alors, par la louange, célèbre la gloire de ton Seigneur et implore Son pardon. Car c’est Lui le grand Accueillant au repentir.

وَٱسْتَغْفِرْهُ : et demande-Lui pardon, pour tous les manquements qu’il y a pu avoir.

C’est ainsi que lorsqu’on termine une adoration il est conseillé d’avoir à l’esprit :

  • le fait de reconnaître le bienfait d’Allah ﷻ
  • le fait de demander pardon à Allah ﷻ pour les manquements qu’on a pu avoir

Pendant la ‘omra, on retrouve bien ces deux deux éléments :

  • on est reconnaissants pour tout ce qu’Allah ﷻ nous a donné
  • on est là pour Lui demander pardon pour nos péchés, nos manquements dans notre omra, nos adorations et tous les aspects de notre vie.

La ‘omra est l’occasion de prendre des bonnes résolutions, et l’objectif est aussi de s’améliorer quand on rentre chez nous.

Nos attentes sur place… et la patience

Zaynab : Avec Medin Voyages, tout est mis en œuvre sur place pour que chaque pèlerin puisse profiter et ne pas se poser des questions sur le point de vue matériel.

On est les invités d’Allah ﷻ, donc ça va de soi que l’on ne vient pas pour le standing de l’hôtel, etc. même s’il y a un minimum syndical !

Quelle que soit l’agence avec qui vous partez, si sur place il y a des choses qui ne se passent pas comme prévu, des aléas, etc. des choses indépendantes de qui que ce soit, c’est très important d’avoir en tête cette notion d’invité.

Ce n’est pas Allah ﷻ qui a un manquement bien sûr, mais c’est une épreuve pour nous.

De la même façon, quand tu te rends chez quelqu’un tout n’est pas parfait. S’il y a des choses imparfaites, tu ne les pointes pas, ça fait partie de la bienséance. Que ça vienne du plat, de la décoration ou peu importe :

  • Est-ce que c’est dramatique ?
  • Tu es venu chercher ça ?
  • N’es-tu pas plutôt venu passer un bon moment avec ton hôte ?

C’est important de le garder en tête : on ne peut pas être reconnaissant envers Allah ﷻ, demander pardon, espérer repartir avec des bienfaits et être dans la plainte et dans la critique de tout.

Allah ﷻ est parfait, mais Il te met dans certaines conditions. On ne rend pas visite aux Saoudiens ou à tel hôtel. On visite la maison d’Allah ﷻ. Et Allahﷻ a élu des personnes en particulier pour accueillir les pèlerins. C’est un privilège qu’Il a donné depuis bien avant notre naissance. Il faut beaucoup respecter ces gens-là. Ils ne sont pas parfaits, comme le monde entier.

Sur place, on retrouve des gens des 4 coins du monde, avec leurs propres habitudes. Ainsi, il faut respecter le lieu, et respecter les gens. Ce sont aussi des invités. Il faut accepter qu’ils soient différents, parce que tu sais pourquoi tu es venu !

J’entends encore trop souvent des discours comme :

  • « Si on va en Arabie Saoudite, on leur donne notre argent »,
  • « Telle nationalité se comporte comme ça »,
  • « On m’a fait ceci, cela »…

Si tu es venu là-bas et que ce n’est pas là-bas que tu t’entraines à la patience, la tolérance et la reconnaissance, ce n’est pas ici que tu vas le faire.

Amine : D’ailleurs, ça rentre dans le cadre de l’objectif pour lequel on va à la ‘omra. On en parle pendant la préparation, mais aussi sur place. Comme j’ai l’habitude de dire aux pèlerins, on est venus pour accomplir une mission, alors on va se mettre dans une bulle.

quelqu'un faisant des invocations devant la kaaba

Depuis l’arrivée à Médine ou à Mekka jusqu’à la fin, on va se protéger des mauvaises intentions, des choses qui peuvent nuire à notre mission. On va se mettre dans un état d’esprit dans lequel on va être focalisés sur nos objectifs :

  • accomplir la ‘omra,
  • multiplier les bonnes actions,
  • atteindre le pardon d’Allah ﷻ,
  • atteindre Sa satisfaction.

En effet, si :

  • on se prépare,
  • on vient,
  • on fait la ‘omra,
  • on multiplie les bonnes actions,
  • on demande pardon,

Mais au final, on n’a pas atteint la chose qui est la plus importante : l’agrément d’Allah ﷻ. Tout ça aura été fait en vain.

On va renouveler l’intention, pour se dire qu’on est là, qu’on a répondu à l’invitation d’Allah ﷻ, on se doit donc d’être sincère durant toute l’invitation.

Dans la maison d’Allah ﷻ, des gens viennent de tous horizons. C’est justement le but de l’appel d’Ibrahim. On se doit donc de pouvoir cohabiter avec ces gens-là. Il y a des choses qui ne sont pas forcément habituelles chez nous, il y a des coutumes que d’autres personnes ont, des choses peuvent nous surprendre… On est là pour une mission. Pour la réussir, on doit faire preuve :

  • de patience,
  • d’humilité,
  • de reconnaissance.

L’accompagnement des pèlerins sur place est vraiment une source de motivation chez Medin Voyages. Comme j’ai l’habitude de le dire, les agences de voyage ce n’est pas ce qui manque. L’idée c’était plutôt d’apporter ma pierre à l’édifice. Proposer un accompagnement de qualité, de proximité, d’essayer de mettre à l’aise les pèlerins afin qu’ils puissent se focaliser sur leur mission.

Aussi, on va vous aider à profiter de cette invitation. Notre rôle c’est aussi de vous proposer plusieurs activités :

  • des visites pour s’imprégner de l’histoire du prophète et des compagnons,
  • des cours religieux,
  • des assises dans lesquelles on va se rappeler Allah ﷻ…

Tout cela, c’est dans le but de pouvoir profiter pleinement de cette invitation. Ça fait partie des motivations pour lesquelles Medin Voyages a été créé.

Zaynab : Quand tu parlais, je n’ai pas pu m’empêcher de penser au fait que c’est probablement la seule occasion qu’on aura de pouvoir voir autant de diversité, autant d’enfants d’Adam et Hawa, au même endroit. Il y a des nationalités que tu ne verras peut-être jamais ailleurs, des nationalités que tu n’imaginais peut-être même pas. Autant de diversité, accomplissant les mêmes rites, les mêmes actes que toi. Parfois, vous ne vous comprenez même pas, mais un sourire échangé suffit finalement.

Je parle souvent du fait qu’on est :

  • La somme de plusieurs ascendants ;
  • La somme des douaas que nos ascendants ont fait.

Mais aussi, on est l’accomplissement de la douaa d’Ibrahim quand il dit :

رَبِّ ٱجْعَلْنِى مُقِيمَ ٱلصَّلَوٰةِ وَمِن ذُرِّيَّتِى ۚ رَبَّنَا وَتَقَبَّلْ دُعَآءِ

Ô mon Seigneur ! Fais que j’accomplisse assidûment la Salat ainsi qu’une partie de ma descendance ; exauce ma prière, Ô notre Seigneur !

Sourate Ibrahim — verset 40

Il demande à Allah qu’il y ait dans sa descendance, dans sa communauté, des gens qui vont accomplir tous ces rites-là. Allah parle de lui dans le Coran :

مِّلَّةَ أَبِيكُمْ إِبْرَٰهِيمَ

la religion de votre père Ibrahim

Sourate Al Hajj – verset 78

Dans beaucoup de choses que l’on fait, Ibrahim a une place.

Amine : Effectivement, c’est là-bas que l’on ressent le terme de fraternité en islam. On voit différents peuples, c’est là qu’on voit la beauté de l’islam. Il n’y a pas de privilèges pour le riche ou celui qui a une certaine notoriété, si ce n’est par la foi.

Tous les hommes sont égaux auprès d’Allah ﷻ, et les meilleurs d’entre eux sont ceux qui sont les plus pieux et les plus proches d’Allah ﷻ.

Nous sommes tous frères en Allah ﷻ et tout ce qui nous a ramené dans ce lieu, c’est l’amour d’Allah ﷻ et l’amour du Prophète ﷺ. On n’a pas d’autre motivation lorsqu’on va à Médine et à Mekka pour l’accomplissement de la ‘omra, que de répondre à l’invitation d’Allah ﷻ et demander Son pardon, accomplir cette grande adoration.

La mise en place de nouvelles habitudes

Zaynab : Normalement, si l’on a bien profité, on a construit des habitudes. C’est ce qui nous amène à la dernière partie de l’invitation.

On a pu mettre en place des habitudes sans les aléas du quotidien, ça va de choses simples, comme le fait de faire les prières surérogatoires avant et après chaque prière.

Beaucoup de personnes, dans leur routine quotidienne, ne les font pas. Entre le travail et le temps limité, la présence des enfants autour des mamans, la concentration est déjà compliquée alors elles ne pensent même pas à faire les prières surérogatoires. C’est l’occasion de mettre en place ça là-bas.

C’est comme si tu étais en pilote automatique, tout le monde le fait, alors c’est facilité. En plus, quelque chose que tu as fait pendant 10 jours, tu as du mal à l’arrêter en revenant. Tout ça fait partie des cadeaux avec lesquels on revient.

Quand je rentre chez moi, je retrouve mes proches, j’ai été un invité, mais en revenant de l’invitation, j’ai encore les effets de l’invitation qui perdurent. Déjà en moi : je ne reviens pas bredouille.

une personne donne un cadeau à une autre

On revient souvent aussi avec des cadeaux : une partie du plat qu’on a mangé, des biens, ou des attentions pour les enfants. Mais aussi le fait que quand on revient d’une invitation qui s’est bien passée, les gens que l’on a laissés et que l’on retrouve profitent de notre bonne humeur. On a :

  • des anecdotes à raconter,
  • des choses à partager,
  • des nouvelles à donner, etc.

C’est comme si la joie était contagieuse. Chacun constate que celui qui revient de l’invitation est de bonne humeur ! Ce sont donc des effets qui perdurent et on n’a pas envie que ça s’arrête.

Que signifie « être l’invité d’Allah » quand je suis retournée chez moi ?

L’invitation d’Allah ﷻ ne se termine pas lorsqu’on a quitté les lieux saints. C’est là même que débute notre nouvelle vie. Lorsqu’on vient effectuer le pèlerinage, on vient pour adorer Allah ﷻ, pour demander Son pardon, et on doit retourner chez nous. Mais on va retourner chez nous avec un autre état d’esprit : en espérant être meilleur et perpétuer ces bonnes habitudes.

On va revenir avec de bonnes résolutions :

  • plus de temps dans la lecture,
  • plus d’aumônes,
  • plus de temps avec ses parents, etc.

On essaye de revenir meilleur et faire ressortir les effets de cette invitation sur notre propre personne, mais également sur nos proches. On va revenir de bonne humeur, avec une bonne influence. On va même essayer d’encourager notre entourage à faire également le pèlerinage, se rendre à Mekka et à Médine. On va les motiver dans leur relation avec Allah ﷻ, on essaye d’être des vecteurs de bien. Ce sont les effets positifs de cette invitation. Il ne peut y avoir que des effets positifs d’ailleurs.

Et si je ne me sens pas prêt(e) à faire la ‘omra ?

Il ne faut pas avoir peur de venir, de répondre à l’invitation, sous prétexte qu’on n’est pas prêt. J’entends souvent des gens dire cela. Mais on ne sera jamais assez prêt.

C’est comme pour la prière, certaines personnes ont ce blocage. Ils se disent qu’ils font trop de péchés et qu’ils ne peuvent pas prier. Mais c’est justement la prière qui va t’aider à te rapprocher d’Allah ﷻ.

Zaynab : C’est comme si l’on disait « je suis trop sale, je ne peux pas me laver ».

Amine : Exactement, c’est le fait d’accomplir de bonnes œuvres qui va t’aider à te réformer. Ainsi, si une personne souhaite accomplir la ‘omra, elle ne doit pas hésiter. En effet, on ne sait pas si on sera encore en vie demain.

Beaucoup de personnes rentrent transformées de ce voyage. On a reçu beaucoup de témoignages de pèlerins disant que cette ‘omra a changé leur vie :

  • Une personne qui ne faisait pas la prière ou n’était pas assidue.
  • Certains ont appris la prière sur place et lorsqu’ils sont rentrés, ils sont restés assidus.
  • Des femmes qui ne portaient pas le voile et qui ont pris la ferme intention de le garder après la ‘omra.

Ce sont des exemples, le but n’étant pas de pointer du doigt ou de condamner, mais de montrer des exemples de motivation pour que chacun puisse en profiter et faire le pas.

Les retombées de la ‘omra

Zaynab : Il y a qqchose de très beau quand on va visiter Allah ﷻ, c’est qu’Il s’occupe de ce qu’on a laissé derrière nous. On revient et on a toujours au moins dans un domaine, la joie, la surprise de se rendre compte que des choses très compliquées, difficiles, qu’on a laissées, se sont facilitées. On apprend même parfois de bonnes nouvelles quand on est là-bas.

Je ne veux pas rentrer dans les détails, mais du point de vue :

  • personnel,
  • de la santé,
  • professionnel,
  • familial…

Il y a des choses qui se dénouent. SoubhanAllah, c’est miraculeux.

Après mon retour de la dernière ‘omra, en octobre 2023 (il y a donc moins d’un mois), il y a des choses qui se sont passées dans mon quotidien. Je me dis que ça relève du miracle. On se dit parfois « comment ça va se régler ? » On a espoir qu’Allah ﷻ va nous aider à résoudre ces choses-là, mais on a toujours la curiosité de se dire « mais comment Il va faire ? »

Puis, on a l’agréable surprise de voir que des choses se sont réglées.

Amine : Effectivement, ce sens on le retrouve dans le verset où Allah ﷻ dit :

وَٱلَّذِينَ جَٰهَدُوا۟ فِينَا لَنَهْدِيَنَّهُمْ سُبُلَنَا ۚ وَإِنَّ ٱللَّهَ لَمَعَ ٱلْمُحْسِنِينَ

Et ceux qui font des efforts pour Nous, ceux qui font des efforts pour notre cause, ceux qui cheminent vers Allah, Allah va leur faciliter et les guider vers son chemin. Allah est certes avec les bienfaisants.

Sourate Al Ankabut — verset 69

Celui qui fait des efforts, prend de son temps et de son argent, sacrifie tout cela pour se rendre à Mekka effectuer le pèlerinage, il aura fait un effort pour plaire à Allah ﷻ et renforcer sa relation avec Lui.

Allah ﷻ va le récompenser de la meilleure des récompenses, le meilleur bienfait c’est d’être guidé. C’est pour cela qu’Allah ﷻ dit ici :

لَنَهْدِيَنَّهُمْ سُبُلَنَا

« Nous allons les guider vers nos chemins ».

En effet, le plus grand bienfait qu’Allah ﷻ accorde, c’est d’être guidé vers l’Islam et donc vers le bonheur éternel. Ainsi, celui qui meurt sur l’Islam, et sur une bonne action, n’aura d’autre récompense que le Paradis.

De cette façon, celui qui accomplit son pèlerinage de la meilleure des manières, sans faire de turpitude ou dire de grossièreté, alors il reviendra de son pèlerinage comme le jour où sa mère l’a enfanté, comme il est dit dans un hadith.

Celui qui sacrifie de sa personne pour plaire à Allah ﷻ, Il va :

  • s’occuper de ses affaires,
  • lui faciliter dans sa vie,
  • lui régler ses problèmes,
  • faire en sorte que lorsqu’il revient de ce pèlerinage, il verra les effets des bienfaits d’Allah ﷻ sur lui.

Ça, c’est quelque chose que l’on voit, que l’on ressent et beaucoup de personnes en témoignent.

Le pèlerinage comme commerce avec Allah ﷻ

Zaynab : Il y a un sujet que j’aborde souvent, c’est le commerce avec Allah, tu sais par rapport à la ayah :

إِنَّ ٱللَّهَ ٱشْتَرَىٰ مِنَ ٱلْمُؤْمِنِينَ أَنفُسَهُمْ وَأَمْوَٰلَهُم بِأَنَّ لَهُمُ ٱلْجَنَّةَ

Certes, Allah a acheté des croyants, leurs personnes et leurs biens en échange du Paradis.

Sourate At Tawbah — verset 111

La omra, la hajj, rentrent parfaitement dans ce commerce avec Allah ﷻ. Pour faire une mise de départ, comme dans tout investissement, on doit prendre de nos biens, pour acheter de la marchandise, etc. Le commerce avec Allah ﷻ, c’est le seul où dans tous les pans, tant qu’on le fait avec Ses règles, alors on est gagnants à 100 %. En plus, au bout on a le paradis, notre maison.

أُولَئِكَ هُمُ الْوَارِثُونَ

الَّذِينَ يَرِثُونَ الْفِرْدَوْسَ (…)

Ce sont eux les héritiers

Qui hériteront le Firdaws

Sourate Al Mouminoun – versets 10-11

Les croyants sont les héritiers légitimes de ce paradis, alors faisons les causes pour y retourner.

Comment se faire réinviter ?

Allah ﷻ aime les actions qui continuent. C’est comme quand on lit le Coran en entier, on recommence encore et encore. Allah ﷻ aime la constance dans nos paroles et nos actions. Ainsi, quand on revient de omra, on reste toujours un peu sur notre faim, on est nostalgique, etc.

Ce que je répondais aux sœurs du groupe qui étaient déjà dans la tristesse de la fin de voyage, c’est :

« Ce n’est pas grave, je vais tout faire pour revenir inshaAllah »

Être invité d’Allah ﷻ, ça se provoque. Tout comme le fait d’être réinvité. Le Prophète ﷺ nous invite à cela. En effet, le compagnon Abou Said al Khudri rapporte que le Prophète a dit :

« Allah a dit : certes, un serviteur à qui j’ai donné une bonne santé et une bonne situation et passe 5 années sans qu’il ne me visite est certes privé de bien »

Rapporté par Ibn Hibban et authentifié par sheikh Albani

Quand j’ai entendu ce hadith la première fois, je me suis dit « mais 5 ans c’est beaucoup ! » J’ai trouvé ça très beau parce que déjà c’est un hadith dans lequel je trouve qu’Allah ﷻ est très bienveillant. Il nous incite à venir ce que ce soit une injonction.

Une fois, je l’avais partagé sur les réseaux, et une personne m’avait dit que c’était culpabilisant pour ceux qui ne peuvent pas venir. Je lui ai répondu qu’elle n’avait pas bien lu le hadith, car Allah ﷻ dit bien :

« Celui à qui j’ai donné une bonne santé et une bonne situation ».

Si tu n’y vas pas une fois tous les 5 ans parce que tu n’as pas les moyens, tu ne rentres pas dans ce qu’Allah ﷻ a dit. Ceux qui sont déjà allés en pèlerinage, et qui entendent ce hadith, ils comprennent, et ils vont ressentir ce que j’ai ressenti : espérer que ce sera dans moins de 5 ans inshaAllah.

Les douaas que vous faites là-bas sont exaucées. Donc parmi les douaas que vous faites là-bas, pensez à demander à Allah ﷻ qu’il vous invite à nouveau… encore et encore !

Des nouvelles résolutions

Dans l’invitation d’Allah ﷻ, il y a ce avec quoi tu repars, mais aussi comme des « devoirs à faire », pour donner une nouvelle métaphore. Les devoirs, ce sont les résolutions que tu auras accomplies.

Certaines mauvaises actions que je faisais je les ai arrêtées, les bonnes résolutions que j’ai prises je les ai tenues, mais je reviens encore avec de nouvelles résolutions à prendre, et c’est ici que je le fais le mieux. Tout ce que je puise ici, je ne le puise pas ailleurs.

Le hajj et la omra me font beaucoup penser à la position du mois de ramadan. Ce que l’on fait pendant le ramadan n’est pas comparable à ce que l’on peut faire en dehors du Ramadan.

Amine : Être à Médine et à Mekka, c’est comme si l’on est dans un buffet à volonté. Il n’y a pas de limite en termes de profits. C’est pourquoi il faut profiter au maximum et prendre tout ce que l’on peut prendre. Comme on le dit, toute bonne chose a une fin, et c’est toujours un pincement au cœur de repartir de Mekka, même si l’on revient tous les mois, c’est pourquoi il faut demander à Allah ﷻ de revenir.

Ne pas revenir, ce n’est pas un péché, mais c’est une privation. On se prive de ces bienfaits. On doit être constamment dans la recherche de la satisfaction d’Allah ﷻ.

Le musulman doit être intelligent et comme il est dit dans le hadith : le doué d’intelligence, c’est celui qui dompte son nafs et qui œuvre pour ce qu’il y a après la mort. Celui qui est incompétent, c’est celui qui va constamment être dans l’espoir, dans l’espérance, celui qui va faire suivre à son nafs ses passions et qui va rester dans sa zone de confort, sans se remettre en question et qui va toujours se dire « Allah ﷻ va me pardonner » sans forcément faire les causes. C’est pour cela que le musulman doit être doué d’intelligence et profiter des bienfaits, dont le fait de revenir sur ces lieux saints.

Comme on l’a dit, c’est un commerce avec Allah ﷻ, donc tous les moyens sont bons à prendre. Il n’y a pas d’excès à multiplier les visites de la mosquée sacrée, le fait de visiter Allah ﷻ, de faire plusieurs pèlerinages, il n’y a pas d’excès dans cela.

Quelle suite pour Medin Voyages ?

  • Continuer de proposer à nos pèlerins nos accompagnements et pouvoir le faire de manière plus régulière.
  • Proposer plus de voyages, plus de ‘omra, au minimum une par mois voire deux.

C’est vraiment l’objectif à court terme afin de répondre justement au calendrier de chacun.

Aussi, l’objectif comme pour toute agence, c’est de pouvoir proposer notre accompagnement pour le hajj. Pouvoir ainsi guider nos pèlerins sur place, dans les rites du pèlerinage et essayer de leur proposer un accompagnement de qualité pour qu’ils puissent profiter pleinement de leur hajj.

Pour les autres projets, on en parlera en temps voulu inshaAllah.

Zaynab : J’ai été ravie de pouvoir aborder ce sujet avec toi. Je voulais l’aborder depuis longtemps, et c’était pertinent de le faire avec toi. Je voulais que tu nous partages ton expérience et je suis très contente d’avoir pu entendre ton rappel et calmer ma nostalgie de Mekka et Médine.

Le mot de la fin ?

Amine : Merci à toi, c’était un plaisir de partager ce podcast avec toi, et notamment avec ceux qui vont l’écouter. J’espère que ça sera profitable.

Le conseil que je peux donner est surtout de ne pas repousser au lendemain. Si vous avez l’envie de partir accomplir la omra ou le hajj et que vous avez les moyens, la capacité physique et financière, et qu’Allah ﷻ vous donne l’envie d’y aller, alors il ne faut pas s’en priver. Il faut répondre à l’appel d’Allah ﷻ, répondre à Son invitation, rechercher Son pardon et les récompenses que l’on peut obtenir lorsqu’on accomplit le pèlerinage.

Surtout, il faut essayer de faire de ce voyage un nouveau départ dans votre vie et de faire confiance à Allah ﷻ pour tout le reste.

Zaynab : BarakAllahu fik, merci infiniment pour le temps que tu as pris et pour ce beau conseil. J’aimerais terminer par le témoignage d’une sœur qui a participé à la dernière omra, en octobre, elle a tenu à apporter sa pierre à l’édifice.

Le témoignage d’Asma

Qu’est-ce qui t’a poussé à choisir Medin Voyage ?

C’est très simple, je suis partie sur la base de ta bienveillance à toi. Je me suis dit que si l’on a un accompagnement aussi bienveillant à distance avec Zaynab, en face-to-face, avec la « Zaynab’ family », ça sera tout autant bienveillant, et al hamdoulilah c’est ce qui s’est passé. Ça a été un séjour rempli de bienveillance !

Zaynab : Alors malheureusement, je ne pourrai pas accompagner toutes les sessions ! C’était la première fois, il y en aura surement d’autres inshaAllah. Ça m’a fait super plaisir de voir toutes les sœurs et pour la confiance accordée. Je suis aussi ravie d’avoir pu avoir un regard extérieur de toute l’équipe Medin Voyages. Merci pour ta confiance !

Qu’est-ce que tu as pensé de l’accompagnement par Medin Voyages ? L’équipe, le lieu, etc. ?

Pour moi, la ‘omra c’est un examen de fin d’année, c’est comme si je me présentais à un examen, certes il ne suffit pas de réserver un vol et boucler une valise et se rendre sur place, il faut vraiment un accompagnement spirituel et une bonne préparation spirituelle.

C’est très important. Comprendre l’importance de ces lieux, comprendre les rites de la omra… Après la préparation, avant de se présenter à l’examen, on se retrouve face à l’inconnu : émotions décuplées, du stress, une foule extraordinaire qui vient des 4 coins de la planète. C’est là qu’intervient l’équipe de Medin Voyages.

C’est comme si elle nous prenait par la main et nous guidait tout au long de notre voyage. Elle est là du début à la fin et même au moment du retour.

Amine, Mariame, Nora et tous les intervenants qui ont pu participer à cette ‘omra, c’est comme s’ils nous prenaient par la main et nous rappelaient notre objectif principal : la sincérité dans tous nos objectifs et focus.

On n’a pas le temps de se laisser absorber par cette foule, car Amine nous remet directement sur l’objectif de notre omra. À chaque moment clé du voyage. C’est vraiment le point positif pour ma part, c’est qu’on n’est jamais vraiment dévié de notre objectif principal.

Aussi, les temps forts en groupe, les cours de préparation qu’on a eus en amont, qu’on a eu sur place et qu ‘on a eu pour préparer notre retour. Les fameux quiz lors du trajet, les récits qu’on a pu nous exposer, nous raconter, tout le long des trajets, ce qui nous met dans une bulle, dans l’ambiance avant d’arriver dans un lieu saint. On est vraiment bien guidés du début jusqu’à la fin, tout en respectant nos temps de recueillement individuels.

On a chacune et chacun notre petite course aux hassanat donc on a besoin de temps individuels où l’on s’adonne à nos adorations. Ils savent vraiment faire la part des choses entre les temps forts en groupe et les temps individuels.

Aussi, la disponibilité de toute l’équipe, que ce soit pendant les permanences, on a des personnes formidables qui nous préviennent, qu’elles sont disponibles, qu’on a besoin de conseils, de poser des questions, qu’on a une problématique. On se rend à l’accueil de l’hôtel et on trouve un membre de l’équipe qui saura nous conseiller.

Sachant que j’en suis à ma deuxième omra, mais je suis rentrée de ma première ‘omra (avec une autre agence) avec un sentiment d’une ‘omra inachevée dans le sens où l’accompagnement spirituel n’était pas vraiment celui auquel je m’attendais.

J’étais à la recherche d’un accompagnement très bienveillant et ça a été le cas ici, al hamdoulilah. Les surprises ont même rendu ce voyage presque familial et chaleureux.

Zaynab : Je ne sais pas quoi te répondre, je suis très touchée, je pense que Amine aussi. On te remercie. Je sais que tu parles spontanément, d’ailleurs on ne s’est pas concertées pour ce que tu viens de dire et ça fait vraiment plaisir, et je parle au nom de toute l’équipe.

Quand je t’entends parler de la première ‘omra qui n’a pas été l’expérience escomptée, on est ravis d’avoir pu quelque part réparer ça et que tu ne restes pas sur une mauvaise note. Une ‘omra je trouve que c’est trop important et c’est horrible de revenir pas bien ou avec une mauvaise expérience et tant qu’on peut faire de sorte que les pèlerins repartent avec le sourire aux lèvres (et surtout dans le cœur), alors autant que faire se peut on donnera notre maximum.

Ça m’amène à te demander forcément, si tu recommanderais Medin Voyages, est-ce que tu repartirais avec ?

Les yeux fermés ! Je n’envisage pas une autre omra sans la famille Medin Voyages, c’est beaucoup plus qu’une équipe, qui s’occupe seulement d’un côté logistique. C’est vraiment une famille et ça vient du fond du cœur ; ça a été une famille spirituelle comme j’ai pu le stipuler auparavant.

C’étaient de très belles rencontres, je ne peux pas me permettre d’aller chercher une autre famille pour accomplir une autre ‘omra ! Qu’Allah ﷻ vous facilite l’organisation des hajj, ca serait l’un de mes plus grands rêves, de réaliser le hajj en compagnie de la famille Medin Voyages.

Zaynab : Je te remercie d’avoir à la fois accepté et tenu à donner ta contribution et ton témoignage. On finit l’épisode en beauté.

Salam aleykoum wa rahmatullah !

Miniature pinterest pour l'épisode de podcast "comment bien vivre sa omra"
miniature pinterest avec la citation "il faut se préparer à se rendre à l'invitation d'Allah"
Partager cet article :
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Articles similaires

Quiz gratuit

Découvre ton profil d'apprentissage et des conseils pour mémoriser le Coran

Par ce test, tu en apprendras davantage sur ton profil d’apprentissage, le style que tu préfères utiliser pour recueillir et utiliser les idées et les informations.

Coche les réponses qui correspondent au mieux à tes habitudes et tes préférences. À la fin, découvre tes résultats et les conseils associés.

Retour en haut