illustration représentant le jeûne avec un réveil dans une assiette

Se préparer au Ramadan

Temps de lecture estimé : 14 min.

Allah ﷻ a décrété le jeûne et nous l’a assigné pendant Ramadan pour que nous puissions vivre au mieux ce mois. Aujourd’hui, j’ai l’honneur d’avoir avec moi Kaïna, du compte @kaina_sanapra, que j’aime définir comme une experte du jeûne. Nous allons voir ensemble comment se préparer au Ramadan, ce que le jeûne produit sur notre corps, mais également sur notre âme. C’est un épisode dans lequel Kaïna nous explique en détails ce que le Ramadan, et le jeûne de manière générale, procurent au croyant.

Sommaire

Qui es-tu Kaïna ? Peux tu te présenter ?

Salam aleykoum, merci beaucoup pour ton invitation. Je suis vraiment ravie de participer à ce podcast avec toi. Et je suis aussi très honorée ! Effectivement, le jeûne est vraiment une pratique de santé que j’affectionne particulièrement, parce que j’ai pris l’habitude depuis plusieurs années.

Ça doit faire plus de six ans que je pratique le jeûne sur le lundi et le jeudi. J’ai vu à quel point ça avait été bénéfique, et je comprends mieux pourquoi Allah ﷻ nous l’a recommandé.

Mon activité principale, c’est d’accompagner les gens qui le souhaitent dans une réforme de leur mode de vie afin d’élever progressivement leur niveau de santé. Donc ça va s’articuler sur tous les axes du mode de vie. En fait, ça peut être sur :

  • l’alimentation,
  • le repos,
  • l’activité physique
  • l’élimination des toxines.

J’accompagne ces personnes dans une réforme progressive afin que ce soit durable et qu’elles puissent obtenir les résultats qu’elles souhaitent.

J’ai une affection particulière pour le jeûne, parce qu’on l’intègre comme une carte à jouer finalement pour arriver à élever petit à petit notre niveau de santé.

Les ayat du jour, choisies par Kaïna

Traduction rapprochée du sens des versets

Ô les croyants! On vous a prescrit as-siyam, le jeûne comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous, afin que vous atteigniez la piété.

Pendant un nombre déterminé de jours, quiconque d’entre vous est malade ou en voyage, devra jeûner un nombre égal d’autres jours. Mais pour ceux qui ne pourraient le supporter qu’ avec grande difficulté, il y a une compensation: nourrir un pauvre. Et si quelqu’un fait plus de son propre gré, c’est pour lui, mais il est mieux pour vous de jeûner; si vous saviez.

Le mois de Ramadân au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour les gens et preuves claires de la bonne direction et du discernement. Donc, quiconque d’entre vous est présent en ce mois, qu’il jeûne! Et quiconque est malade ou en voyage, alors qu’il jeûne un nombre égal d’autres jours. Allah veut pour vous la facilité, Il ne veut pas la difficulté pour vous, afin que vous en complétiez le nombre et que vous proclamiez la grandeur d’Allah pour vous avoir guidés, et afin que vous soyez reconnaissants.

Sourate Al Baqara – Versets 183 à 185


Je trouve ces ayat très belles. Avec du recul, je comprends très bien cette notion de « Allah veut pour vous la facilité ».

En effet, Il nous a imposé une période de jeûne qui est relativement courte, autant au niveau des 30 jours du mois de Ramadan qu’au niveau de la durée journalière..

Donc ce qui compte finalement, c’est la répétition, le fait de reprendre le lendemain.

Comme tu aimes les métaphores, j’ai voulu imager comme tu le fais ! Je compare le corps humain à un véhicule qui va nous permettre d’interagir avec le monde et dans lequel est logée notre âme.

Que se passe-t-il quand la relation devient déséquilibrée ?

On sait aujourd’hui que la plupart des maladies graves sont souvent la résultante d’un mode de vie qui est délétère. Ça a été largement prouvé et ça fait l’unanimité.

Il faut qu’on arrête de se voiler la face, les cancers ne se déclarent pas du jour au lendemain. On met plusieurs années à développer un cancer, à le préparer. Je parle du cancer, mais toutes les maladies sont concernées. Il faut vraiment reprendre notre responsabilité dans le développement de certaines maladies.

Alors normalement, la voiture on l’emmène au contrôle technique, on fait des vidanges. D’ailleurs, j’aime bien parler du jeûne comme d’une vidange. Si tu ne mets pas le bon carburant dans ta voiture, tu ne vas pas pouvoir rouler.Tu vas tout de suite avoir la conséquence du mauvais choix de carburant.

Pour le corps humain, c’est différent. Il a une merveilleuse capacité à s’adapter. Il va donc s’adapter un certain temps et il va mettre en place différents processus pour y arriver tant bien que mal. Cependant, à un moment donné ça ne va plus suffire. Le corps va stocker toutes les toxines qu’il n’a pas réussi à éliminer. A un moment donné, la poubelle est pleine et tu ne peux plus continuer. On a alors certains éléments déclencheurs qui activent la maladie, mais c’est lié à un terrain, un terrain qui était intoxiqué et qui n’a pas pu être assaini correctement.

Le bénéfice du jeûne pour le corps et pour l’âme

Je trouve que c’est un acte d’amour d’Allah ﷻ de nous imposer quelque chose qui, si on ne le fait pas, nous conduit à notre perte. Je trouve ça magnifique.

Le Ramadan va devenir une école où l’on va apprendre à remettre de l’ordre grâce au bienfait de la privation. On va favoriser une éducation alimentaire, une privation alimentaire et se mettre délibérément dans l’inconfort pour pouvoir en tirer tous les bénéfices.

C’est aussi pour moi l’outil le plus puissant pour établir un niveau de santé. Selon les capacités de chacun bien sûr.

Il y a énormément de gens qui ne peuvent pas physiquement jeûner plusieurs heures parce qu’ils vont devoir faire face à différents symptômes. Mais progressivement, c’est quand même un outil qui est très puissant.

J’ai beaucoup de clientes musulmanes mais j’en ai aussi qui ne le sont pas et qui n’ont jamais jeûné de leur vie. Elles intègrent très rapidement cette pratique parce que quand c’est fait correctement,on en tire les bienfaits très rapidement. Surtout que c’est un jeûne sec (sans eau et sans nourriture).

Quant au jeûne du Ramadan, il reste un jeûne intermittent, mais le fait que ce soit un jeûne sec le rend beaucoup plus puissant.

En effet, on doit gérer le manque de nourriture et le manque d’eau.

Une capacité d’adaptation étonnante

J’ai appris récemment que notre corps était capable de fabriquer de l’eau à partir de la graisse, un peu comme les chameaux ! En effet, les chameaux du désert ont des réserves de graisse qu’ils transforment en eau.

Il y a des gens qui jeûnent plusieurs jours d’affilé sans rompre le jeûne et qui ne sont pas morts. Ca montre bien que le corps est capable de produire des choses incroyables en état de jeûne.

Le corps a ses propres priorités. Tu peux décider de jeûner pour assainir ta peau, pour avoir moins de boutons. Puis, tu vas être déçu parce que ça n’aura pas fonctionné. Finalement, ce n’est pas que ça n’a pas fonctionné, c’est que ton corps avait d’autres priorités dont tu n’avais même pas conscience. Il a peut-être nettoyé quelque chose que tu ne soupçonnais même pas, mais qui a un impact beaucoup plus puissant pour ta santé que l’aspect de ta peau, le côté esthétique.

Un corps sous le commandement d’Allah ﷻ


Le corps est à notre service mais il est surtout sous le commandement d’Allah ﷻ. Il n’y a rien dans notre corps qu’on peut décider à sa place. En effet, on ne peut pas décider :

  • de changer le sens de la circulation du sang,
  • d’actionner ou d’arrêter la digestion, etc.

On a vu que le corps, sous l’effet du jeûne, cible ses priorités. Et c’est exactement ce qu’Allah ﷻ fait dans notre vie au niveau de notre âme. On a des besoins, des envies, et là, Il répond par ce qu’Il sait de nos besoins réels. Alors, on le remercie. On se dit qu’Il nous a donné ce dont on avait besoin. On ne réalisait même pas ce dont on avait réellement besoin.

Heureusement qu’on est sous le commandement d’Allah ﷻ et qu’Il ne nous laisse pas faire n’importe quoi. Heureusement qu’Il nous met un stop à un moment donné dans l’année, pour que l’on se remette sur les rails. En effet, avec le temps, on a besoin de revenir à l’essentiel, de mettre un temps d’arrêt.

Se reconnecter à nos besoins réels

Alors effectivement, on a besoin de manger. Mais dans les recommandations prophétiques on voit que l’on a besoin de manger juste un petit peu.

“Un être humain n’a jamais rempli de récipients plus mauvais que le ventre ».

Il dit : « Il suffit à l’homme de quelques bouchées pour tenir debout » et dans une version, il dit « pour tenir son dos droit ». (pour tenir debout). Et s’il ne peut se contenter de cela, alors le tiers pour la nourriture, le tiers pour sa boisson et le tiers pour sa respiration.

Hadith rapporté par Tirmidhi, authentifié par sheikh al Albani

Est-ce qu’on peut faire plus clair que ça? J’ai honte de me dire qu’on ne fait pas tout ça.On a besoin de manger si peu pour vivre et la difficulté est là. Le problème principal se trouve ici. La digestion va engager :

  • de nombreux organes,(le foie, les reins, etc.).
  • des processus hormonaux,
  • des processus enzymatiques,

Tout ça va forcément impacter notre énergie vitale, d’autant plus quand on va manger en abondance, de manière fréquente ou sans interruption. Et on ne parle même pas de la qualité de la nourriture ! On n’évoque même pas tous les produits chimiques et additifs alimentaires que le corps va devoir stocker et gérer comme il peut.

La digestion reste alors une des priorités du corps humain, parce qu’il va devoir statuer sur des éléments extérieurs qu’on a ingérés. Il va devoir statuer entre l’assimilation, l’élimination…

Le nettoyage du corps

Ainsi, quand l’alimentation est trop abondante, on ne va plus avoir d’énergie pour les autres activités dans notre vie, et notamment celle qui permet de nettoyer notre corps.

Il faut savoir que notre corps se nettoie quotidiennement, tout le temps. Même quand on dort, nos organes sont constamment en activité. Ainsi, quand nous on se repose, eux ne se reposent jamais.

Le problème c’est qu’à un moment donné, cette énergie vitale n’est pas suffisante pour permettre un nettoyage en profondeur. D’où l’importance de faire ce reset au moment du Ramadan.

Il est aussi important de le faire assez régulièrement pour maintenir cet état. Ainsi, de Ramadan en Ramadan, on vise à préparer ce mois de la meilleure des manières, afin de pouvoir bien le vivre. C’est pour cette raison qu’il faut comprendre comment le jeûne impacte :

  • ton Ramadan,
  • ton organisme,
  • ta foi, etc.,

Surtout, on veut que le bénéfice continue et ne pas attendre le prochain Ramadan.

Jeûner le lundi et le jeudi

Le Prophète a expliqué pourquoi il aimait jeûner le lundi et jeudi. Il a dit que nos actions sont présentées à Allah ﷻ ces jours-là. Ainsi, il disait qu’il voulait être en état de jeûne.

Le Messager d’Allah , qui n’avait rien à se reprocher et rien à se faire pardonner, jeûnait pour nous donner l’exemple. Alors que nous,on fait des erreurs, on commet des péchés.

Je pense que plus que quiconque, on a besoin d’être en état de jeûne quand nos actions vont être présentées à Allah ﷻ. Donc pourquoi se priver d’une telle opportunité?

Des avantages au quotidien


Nous vivons dans une société de consommation où les tentations sont de partout. Pour résister à toutes nos envies de manger, il faut vraiment avoir développé une certaine force mentale, et ne pas être trop en contact avec les autres.

La société de consommation, avec le marketing agro-alimentaire, a développé l’idée qu’il faille manger matin, midi, soir, sans compter les encas, etc. On peut également parler du temps passé autour de l’alimentation :

  • faire les courses,
  • cuisiner,
  • ranger la cuisine,
  • mettre la table,
  • débarrasser, etc.

En 24h, combien de temps on alloue à tout ça? Le jeûne amène aussi à les notions de liberté et de temps.

Je me souviens, avant de prendre cette habitude de jeûner régulièrement, au moment du mois de Ramadan, je passais ma journée en cuisine. Je préparais entrée, plat, dessert, des choses qu’on ne mangeait même pas, puisque c’était trop. Ça amenait donc du gaspillage.

Je me dis qu’en généralisant la pratique du jeûne, on pouvait :

  • gagner énormément de temps,
  • faire moins de gaspillage,
  • dépenser moins d’argent aussi,

Dans les ayat que l’on a citées, il est dit “afin que vous atteignez la piété”. Il nous introduit le jeûne, mais il ne parle pas seulement des bénéfices sur le corps. Je trouve ça très beau qu’il ne le mentionne pas en détail. Parfois, quand Allah ﷻ fait ça, c’est pour nous dire que c’est tellement évident et qu’on devrait le savoir. Puis, le Prophète complète.

Dans d’autres ayat dans le Coran, Allah ﷻ va nous dire de manger et boire, parmi les choses saines, mais sans commettre d’excès.

Combien sommes-nous à respecter ça?

Ainsi, je trouve beau qu’Allah ﷻ table sur la piété. D’ailleurs, je me suis interrogée sur le lien avec les bénéfices du jeûne sur le corps (le physique), et le lien avec la piété (l’âme). En fait, je pense que l’on est tous émetteur et récepteur d’énergie et d’ondes grâce à nos cellules. Donc si nos cellules baignent dans un environnement qui est “empoisonné”, je pense qu’elles vont avoir du mal à capter des fréquences élevées.

C’est arrivé que je passe un mois de Ramadan à ne manger que des fruits et des jus de légumes. J’ai vraiment eu le sentiment de m’être élevée considérablement pendant cette période.

En dehors des périodes de jeûne, on peut aussi limiter notre temps de cuisine, et de nourriture. Si on maintient un certaine équilibre, ça nous donne beaucoup de temps pour le Coran.

L’impact de la digestion sur la spiritualité

On ne se doute pas à quel point la digestion nous prend beaucoup d’énergie. Pendant que l’on est en train de digérer, on ne pourra pas faire des grandes révisions, quelle que soit la matière étudiée. Alors ne parlons pas de méditer ! On a juste envie de dormir, ou se reposer, etc.

On a tous déjà fait l’expérience d’une baisse d’énergie à la suite d’un repas copieux

En plus, on ajoute à l’excès la mauvaise qualité des aliments.

Le Ramadan va ainsi être une occasion de se nourrir d’autre chose, en remplacement de la nourriture. Pour les personnes qui ont une alimentation émotionnelle, c’est d’ailleurs très difficile.

D’ailleurs, les récompenses de Ramadan sont tellement élevées qu’Allah ﷻ a gardé le “coefficient de récompense” pour Lui. Il ne nous l’a pas divulgué. Je pense que c’est à la hauteur de la préciosité de Ramadan.

Les bienfaits métaboliques du jeûne

Lorsqu’on va se mettre à jeûner, on va avoir une énergie qui va permettre une cascade de réactions métaboliques bénéfiques, notamment l’autophagie.

C’est un processus qui permet :

  • de nettoyer le corps,
  • d’éliminer les toxines,
  • de réduire l’inflammation,
  • de renforcer notre organisme,
  • de le rééquilibrer,
  • de le régénérer,
  • de réguler,
  • d’éliminer, etc.

Donc, comme tu le vois, c’est une véritable vidange, comme c’est le cas pour nos voitures !

Ensuite, l’élément le plus important à intégrer en ce qui concerne la pratique du jeûne, dans le but d’élever son niveau de santé, c’est le fait qu’il y a deux phases dans le jeûne.

  1. L’abstinence
  2. La reprise de l’alimentation

Cette seconde phase est hyper importante parce qu’elle peut, si elle est mal gérée, complètement annuler les bénéfices du jeûne, voire pire.

Comment s’alimenter pendant le Ramadan ?

Chaque année, durant le mois de Ramadan, des gens se retrouvent aux urgences après un repas trop copieux.

En termes de santé, c’est encore pire de jeûner toute la journée et de rompre ton jeûne avec des sucreries, des fritures, une abondance d’aliments. Ça peut vraiment être très violent pour le corps.

L’idéal, c’est de s’orienter vers des choses très légères en rupture de jeûne, une alimentation vivante, végétale et crue. Ça va permettre d’avoir une digestion beaucoup plus légère et d’être à l’aise.

Progressivement, on ajoute des choses toujours digestes, mais petit à petit. Il ne faut pas démarrer tout de suite avec des choses qui vont trop solliciter la digestion.

On peut commencer par quelques dattes, c’est ce qui nous est recommandé par la Sunna. On peut aussi débuter par des fruits, avec de la purée d’amandes ou de cacahuètes.

Ramadan et menstruations

Cette période de menstruations n’est rien d’autre “vidange”. Et comme le jeûne est lui aussi une vidange, on ne peut pas faire deux vidanges en même temps.Ca serait trop fatigant. C’est donc une grande Rahma de ne pas jeûner cette période-là. On ne prie pas non plus, l’heure est au repos, car le corps en a besoin.

Allah ﷻ nous a créé comme cela, avec un cycle. C’est très important pour nous de connaître comment fonctionne notre corps, pour se respecter, pour connaître nos limites, nos capacités, l’enseigner à notre entourage, à notre famille.

Un petit mot aux sœurs : quand vous vous trouvez dans cette période-là, sachez que vous n’êtes pas punies, vous êtes juste dans une autre vidange. Donc, en fait, finalement, vous êtes solidaires avec ceux qui jeûnent.

En plus, Allah ﷻ nous donne cette capacité là, d’être comme un jeûneur. En effet, le Prophète Muhammad nous dit :

« Celui qui nourrit un jeûneur obtient la récompense du jeûneur sans diminuer la récompense de ce jeûneur-là. »

Tu es dans ta vidange, donc tu ne peux pas prier, tu ne peux pas jeûner. Alors tu prends une portion de ton repas que tu avais prévu et ça va être l’iftar de quelqu’un qui a jeûné. Souvent, tu n’as même pas à sortir de ta maison s’il y a des jeûneurs dans ton foyer.

Puis, quand tu vas reprendre le jeûne, tu pourras non seulement nourrir un jeûneur et être le jeûneur toi-même. Donc, où est le problème ?

Et après le Ramadan ?

Après le Ramadan, on a une meilleure expérience du jeûne. Commencer à prendre des résolutions pour l’année juste après le Ramadan rend leur accomplissement plus facile. En effet, durant le mois, on s’est habitués à jeûner.

Ainsi, on va directement enchaîner avec les 6 jours de Shawwal. D’ailleurs les femmes peuvent en profiter pour rattraper leurs jours manqués, afin de ne pas perdre de temps. Puis, on peut se mettre à jeûner le lundi et le jeudi, en se rappelant des bénéfices, aussi bien sur le côté spirituel que physique. D’ailleurs, même les non-musulmans parlent des bienfaits de jeûner deux jours dans la semaine. Jeûner le lundi permet d’éliminer les excès parfois commis le week-end. Le jeûne intervient alors comme une béquille, puis le jeudi, en cours de semaine.

On a aussi les jours blancs, les 3 jours de pleine lune, qui sont de bonnes occasions pour jeûner. Puis, le mois de Rajab, ainsi que les neuf premiers jours de Dhul-Hijjah.

On a donc des rappels réguliers dans l’année.

Tout ça va ensuite devenir une véritable routine.

Au moment de cet épisode, en 2024, la rupture du jeûne n’est pas très tard. On revient doucement vers les journées d’hiver. En effet, étant donné que nous suivons un calendrier lunaire, chaque année le Ramadan recule de 11 jours. Ainsi, il faut 30 ans pour que le Ramadan se retrouve à une même période.

L’occasion d’expérimenter As-Sabr

As-sabr est souvent traduit par patience, mais c’est bien plus que cela. C’est la patience mais aussi la constance dans l’action. Il n’est pas question de patienter et de ne pas agir. Quand on parle de sabr, il y a vraiment cette notion d’action.

Ca peut être de faire des du’as, chercher les causes pour sortir de la chose qui a occasionné cette patience-là, ce sont des actions.

Avec le jeûne, on est dans la patience, on est dans l’attente. Il nous est demandé, pendant cette période-là, d’être actif. On ne juge personne, mais c’est dommage de passer sa journée allongé, de faire de très longues siestes.

Il y a donc l’action, la patience, et on est constant dans ça, de par le fait qu’on jeûne plusieurs jours d’affilée.

Le Ramadan, une part de notre commerce avec Allah ﷻ

En échange du Paradis, Allah ﷻ nous a demandé de mettre à Sa disposition, notre personne et nos biens.

Notre personne, c’est tout ce dont on a parlé dans cet épisode. Et pour nos biens, tout ce que l’on possède comme :

  • notre richesse,
  • des biens matériels,
  • des qualités,
  • un don que l’on possède,
  • nos enfants,
  • notre entourage,
  • notre métier,
  • notre nourriture,
  • notre manière de donner aux gens,
  • les sadaqat etc.

Ramadan, c’est le mois où tout est permis au niveau des bonnes actions. Il faut se rappeler que le jeûne n’est pas une privation. Encore une fois, c’est un mois où Allah ﷻ garde secret la récompense, tellement Il sait que notre cerveau humain ne pourra même pas réaliser. Je pense que si on avait le chiffre, on pourrait perdre la tête à l’instant T si on nous le disait. Durant ce mois, on est en train de chiffrer très haut notre commerce avec Allah ﷻ.

Ça ne peut pas être un mois de privation, un mois où peut-être on est en train de construire des demeures gigantesques au Paradis. Aussi, un mois de partage ne peut pas être un mois de privation.Ainsi, voyez-le comme une pierre de plus dans votre commerce avec Allah ﷻ.

Avant de te laisser…

Kaïna, je te remercie beaucoup d’avoir accepté l’invitation, je suis très honorée. On a vu ensemble l’intérêt de préparer son corps à jeûner, de perpétuer cette habitude le reste de l’année de manière régulière, mais également les effets du jeûne aussi bien sur le corps que sur l’âme. D’ailleurs, vous pouvez retrouver Kaïna sur Instagram. J’espère que cet épisode vous a plu, et puisque le Ramadan est aussi un mois dédié au Coran, vous pouvez également découvrir la formation “Coran de ma vie”, ouverte toute l’année, pour faire du Coran un véritable compagnon de vie, au quotidien.

Partager cet article :
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Articles similaires

Quiz gratuit

Découvre ton profil d'apprentissage et des conseils pour mémoriser le Coran

Par ce test, tu en apprendras davantage sur ton profil d’apprentissage, le style que tu préfères utiliser pour recueillir et utiliser les idées et les informations.

Coche les réponses qui correspondent au mieux à tes habitudes et tes préférences. À la fin, découvre tes résultats et les conseils associés.

Retour en haut